Paiements électroniques: «Cette obligation n’aidera pas les commerçants»

Dès ce vendredi 1er  juillet, tous les commerçants devront proposer un mode de paiement électronique. Une obligation qui suscite encore pas mal de critiques. 

Céline Demelenne
 Dès le 1er juillet, les commerçants, restaurateurs et professions libérales devront obligatoirement offrir un mode de paiement électronique.
Dès le 1er juillet, les commerçants, restaurateurs et professions libérales devront obligatoirement offrir un mode de paiement électronique. ©jackfrog - stock.adobe.com 

Dès ce vendredi 1er juillet, chaque commerce devra proposer un mode de paiement électronique au moment du passage en caisse.Cette obligation ne s’applique pas qu’aux commerçants mais concerne, en réalité, toutes les entreprises et indépendants qui vendent des services ou des produits aux particuliers.Les associations, les restaurateurs et les professions libérales devront donc également respecter cette nouvelle mesure. Les entreprises sont néanmoins libres de proposer n’importe quel moyen de paiement électronique, du terminal classique à l’application bancaire, souvent moins coûteuse (lire ci-dessous).