Malaise au Parlement de Wallonie: fonctionnaires au bord de la crise de nerfs

Dans les couloirs du Parlement wallon, certains agents du greffe envoient désespérément des signaux de détresse. Ils dénoncent notamment une politique des ressources humaines « d’un autre siècle ». Témoignages.

Pascale Serret

Ils sont une centaine à travailler au greffe du Parlement wallon. Comme des coqs en pâte: un cadre de travail confortable, un niveau de rémunération que d’autres fonctionnaires pourraient leur envier et une institution qui a pris du galon en termes d’image, de performance et de crédibilité.