Article abonné offert

Salah Abdeslam : le procès des attentats l’a-t-il adouci ?

Salah Abdeslam a expliqué son état d’esprit au moment d’entamer ce procès en septembre. Il confesse avoir changé et s’être resociabilisé.

Emmanuel Huet
à Paris, Emmanuel Huet
 Les conditions de détention de Salah Abdeslam ont joué un rôle dans sa radicalisation.Mais le procès l’a resociabilisé, estime-t-il.
Les conditions de détention de Salah Abdeslam ont joué un rôle dans sa radicalisation.Mais le procès l’a resociabilisé, estime-t-il. ©AFP 

Ce lundi 27 juin, à 10h40, le dernier accusé à prendre la parole, c’est Salah Abdeslam.On le sent vexé et même lassé par la remise en question permanente de ses sentiments: ses larmes (de crocodile?), ses excuses… " Qui peut présenter des excuses insincères face à autant de souffrance? » interroge-t-il.