Les examens de ce lundi sont maintenus, mais des mesures ont été prises

Dans le microcosme de l’enseignement obligatoire, ce 20 juin correspond à l’une des dates clés de la période d’évaluation de fin d’année puisque sont organisées lundi prochain des épreuves de certification externes du CEB (grandeurs et lire fictionnel) et du CE1D (mathématiques). De nombreux rhétoriciens seront par ailleurs concernés par une épreuve de certification, interne cette fois, dans le cadre du CESS.

R.V.
 Des perturbatons sont attendues ce lundi dans les transports en commun.
Des perturbatons sont attendues ce lundi dans les transports en commun. ©EdA - Jacques Duchateau

Comme toujours dans pareilles circonstances, l’annonce de perturbations dans les transports en commun a de quoi ajouter du stress aux élèves concernés et à leurs parents. Cela peut s’avérer d’autant plus problématique pour les élèves en situation d’échec et qui comptaient sur les examens de fin d’année pour réussir.

Or, dans une circulaire envoyée par le cabinet de la ministre Désir aux écoles, des mesures ont été prises pour les élèves qui ne pourront se rendre lundi à leur épreuve, faute de bus ou de train.

" Si , dit la circulaire, en raison de la grève du 20 juin, l’élève n’a pas pu passer l’épreuve (en tout ou en partie) et se trouve en situation d’échec, le jury d’école/conseil de classe peut dès lors octroyer le certificat sur base d’un dossier comprenant un justificatif concernant l’absence de l’élève le jour de l’épreuve (pour le CE1D et le CESS), la copie des bulletins des 2 dernières années (ou de la dernière année) de la scolarité de l’élève, tels qu’ils ont été communiqués aux parents, un rapport circonstancié de l’enseignant avec son avis favorable ou défavorable quant à l’attribution du certificat, le projet individualisé d’apprentissage (pour le CE1D) et tout autre élément que le jury d’école/conseil de classe estime utile ."

En résumé, c’est le conseil de classe qui sera habilité à statuer sur le constat d’échec ou de réussite des élèves concernés.

Précisons que, pour justifier une telle absence, il convient de produire une attestation de perturbation, à retrouver notamment en ligne sur les sites des sociétés de transport en commun.