Là où il y a trop peu de dentistes conventionnés, les plus fragiles renoncent à se faire soigner

Il existe de fortes disparités géographiques en matière d’accès à des soins dentaires conventionnés, révèle une étude Solidaris. Cela contribue à augmenter les inégalités sociales : les personnes les plus précarisées et les plus de 65 ans, même les plus aisés, renoncent plus souvent à se rendre chez le dentiste.

Caroline Desorbay
 Les villes de Liège et Verviers sont celles qui comptent le plus de dentistes conventionnés. Le sud du sillon Sambre-et-Meuse est nettement moins bien«servi».
Les villes de Liège et Verviers sont celles qui comptent le plus de dentistes conventionnés. Le sud du sillon Sambre-et-Meuse est nettement moins bien«servi».

On sait qu’il existe de grands écarts en matière d’accessibilité aux soins de santé en raison notamment d’une offre insuffisante dans certaines zones géographiques moins densément peuplées.