9 surprenantes histoires judiciaires en Wallonie: des excréments sur les policiers, il vole l’épargne des enfants, un voleur de tracteurs

Chaque semaine, retrouvez une sélection d’histoires survenues dans les tribunaux en Wallonie.

La Rédaction de L'Avenir
 Le propriétaire du tracteur volé avait lancé un appel.
Le propriétaire du tracteur volé avait lancé un appel. ©EDA - Jacques DUCHATEAU

1.Il verse un seau d’urine et d’excréments sur les policiers

Deux policiers se souviendront de leur venue dans ce quartier de Nivelles. Un des occupants leur a déversé sur leur visage et leur tenue un seau nauséabond .

2.Il avait volé jusqu’à l’épargne des enfants

Pas simple de tout gérer quand on est une jeune maman solo avec deux très jeunes enfants. Et quand la vie permet de rencontrer un compagnon, on est en droit d’espérer quelqu’un de bien. Une jeune femme de Gedinne n’a pas eu cette chance. Entre janvier et mars 2019, son compagnon de l’époque l’a dépouillée de son argent, tant sur sa carte de débit que de crédit. Il a même vidé les comptes épargne des enfants.

Condamné par défaut à 15 mois (avec sursis pour moitié), à 1000€ de dommage moral et au remboursement de l’argent volé, le prévenu a décidé de faire opposition, davantage à l’encontre de la peine de prison qu’au volet civil. Car il a remboursé l’argent dérobé et versé les 1000€ de dommage. De son côté, son ex-compagne, constituée partie civile, réitère sa volonté d’une sanction. "  À la limite, l’argent, je m’en moque, explique-t-elle. Mais le fait qu’il ait touché à l’argent de mes enfants, moralement, cela me blesse ".

4.Deux ans de prison pour l’homicide involontaire de sa fille

Le 13 juin 2015, la petite fille d’Alisson a perdu la vie dans la baignoire de son appartement rue de la Science à Charleroi. À 21h ce soir-là, la mère de la petite et d’un bébé de 2 mois a alerté les secours en panique en découvrant sa fillette inanimée dans son bain.

Deux heures plus tard, la petite succombait à l’hôpital, des suites d’une noyade. Allison déclarait s’être occupée du frère cadet dans une autre pièce pendant une dizaine de minutes.

Mais pour les proches de la petite, dont l’oncle et son arrière-grand-mère, Alisson avait une plus grande part de responsabilité dans le décès de son enfant .

5.Un an de prison en plus pour un voleur de tracteurs

Le 17 février 2022, Anthony a été condamné à Namur à six ans de prison pour vols. Il a également exercé ses talents à sept reprises en Brabant wallon. Il vient d’être condamné à Nivelles à un an de prison supplémentaire .

6.Hospitalisé, il met le feu à son matelas

Les faits évoqués devant le tribunal se sont déroulés en deux temps. L’homme, gros consommateur d’antidouleurs depuis un problème à la hanche, est hospitalisé pour un lavage d’estomac, à la suite d’une trop grande ingestion de médicaments. Nous sommes le 20 juin 2019. Autorisé à rentrer chez lui, il réintègre pourtant l’hôpital le lendemain. Et l’admission se passe plutôt mal: il agresse deux membres du personnel et boute le feu à son matelas . Il ne se souvient de rien.

Face à ce doublé, s’est posée la question de la responsabilité pénale de la personne. L’homme ne souffrirait pas de " véritable trouble mental ", mais la consommation de médicaments a (entre autres) entraîné une perte de contrôle.

7.Champion des interpellations et harceleur

Accusé de harcèlement, ce Libramontois sexagénaire est un récidiviste. Il est poursuivi pour avoir importuné une dame qu’il poursuit de ses avances depuis de longues années .