Bien-être mental: «un baromètre permanent serait important»

La crise du covid laisse une frange de la population belge souffrante mentalement, surtout chez les jeunes. Un outil, le « baromètre de la motivation », a démontré son utilité pour orienter les politiques.

Jean-Christophe HERMINAIRE

"Nous sommes actuellement dans une phase de récupération, de respiration, plus longue que toutes celles que nous avons connues jusqu’ici, depuis le début de la crise du Covid. Mais il faut être prévoyants, ne pas attendre.Et se montrer transparents" , plaide Olivier Luminet, psychologue de la Santé à l’UCLouvain et membre du groupe du Conseil Supérieur de la Santé (CSS) consacré à la santé mentale.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...