Hausse des prix   : les brasseurs sous pression

La hausse des coûts d’énergie et des matières premières se répercute sur le prix des bières. Tout n’est pas noir pour autant pour le secteur.

Jean-Christophe HERMINAIRE
 Comme celui des matières premières, le prix des bouteilles a augmenté.Et il devient difficile de se fournir.
Comme celui des matières premières, le prix des bouteilles a augmenté.Et il devient difficile de se fournir. ©ÉdA – 501325406324 

De 379 brasseries produisant 1500 bières en Belgique en 2020, "on est passé aujourd’hui à plus de 400 et cela continue d’augmenter" , affirme Krishan Maugdal, le directeur de Belgian Brewers, fédération du secteur.Le Covid n’a donc pas dévasté le secteur, même si son succès tient davantage des performances à l’exportation (+ 64% et même +137% hors de l’Union européenne depuis 2010) que de la consommation de bière en Belgique (-32% en dix ans).