Pénurie de médecins à l’armée: il en manque les deux tiers

Actuellement, la composante médicale de l’armée n’est composée que d’un tiers des médecins prévus au cadre.

 L’hôpital militaire de Neder-over-Hembeek sera remplacé par un hub médical d’ici 2030.
L’hôpital militaire de Neder-over-Hembeek sera remplacé par un hub médical d’ici 2030. ©Photo News
Emmanuel HUET

La composante médicale de l’armée belge compte 1340 personnes, a expliqué ce mardi la ministre Dedonder (PS) en commission de la Défense.Le recrutement est un véritable problème car le cadre " ne bénéficie que d’un tiers de médecins qui sont prévus ". Le manque de personnel infirmier est aussi relevé par la ministre.