Action syndicale nationale ce vendredi 22 avril: les transports en commun fortement perturbés, sauf les trains

Quel est l’impact de l’action syndicale nationale organisée ce vendredi 22 avril en Belgique  ? Le point à 7h, par région.

 Peu de bus sont sortis des dépôts ce vendredi matin.
Peu de bus sont sortis des dépôts ce vendredi matin. ©EdA / A. Wer.
-

Diverses actions sont menées aux quatre coins du pays tout au long de la journée, le front commun syndical entendant ainsi rappeler son opposition à la loi de 1996 sur la formation des salaires, accusée de "verrouiller" le pouvoir d’achat dans un contexte d’inflation galopante et de prix de l’énergie exorbitants.

Le front commun syndical mène vendredi, à Bruxelles et aux quatre coins de la Belgique, diverses actions pour "de meilleurs salaires" et pour rappeler son opposition à la loi de 1996 sur la formation des salaires, accusée de "verrouiller" le pouvoir d’achat dans un contexte d’inflation galopante et de prix de l’énergie exorbitants.

Une manifestation est ainsi prévue vendredi matin, de 10h à 12h, devant le siège de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), rue Ravenstein à Bruxelles.

L’impact de l’action syndicale nationale en Wallonie

En raison de la manifestation interprofessionnelle organisée ce vendredi 22 avril, d’importantes perturbations ont lieu sur l’ensemble du réseau TEC.

L’exécution des 950 circuits de transport scolaire vers l’enseignement ordinaire et spécialisé n’est pas impactée par cette manifestation interprofessionnelle.

Avant tout déplacement, le TEC invite sa clientèle à consulter sur le site letec.be les listes des lignes et des parcours qui sont supprimés. Ces listes seront régulièrement mises à jour en fonction de l’évolution de la situation.

Les trains roulent normalement .

Plusieurs recyparcs devraient rester portes closes en Wallonie.

A Charleroi , une "action coup de poing" est annoncée alors qu’à Liège , une manifestation s’élancera du port pétrolier de Sclessin pour rejoindre la gare des Guillemins. Une manifestation en front commun CSC-FGTB-CGSLB est également prévue à Namur , au départ de l’hôtel de Ville. Des actions (distribution de tracts, rassemblement de militants) sont aussi annoncées en Wallonie picarde et dans le Brabant wallon , aux stations-services de Nivelles (sur l’E19) et de Bierges (sur l’E411).

L’impact de l’action syndicale nationale à Bruxelles

Seule la ligne de métro 1 roulait vendredi matin en raison d’une action nationale menée en front commun syndical pour réclamer "de meilleurs salaires". Les lignes de tram et bus sont également fortement perturbées, indiquait la Stib sur Twitter vers 06h30.

Les trams 3, 4, 7, 8, 9, 51, 82 et 92 circulent. Les autres lignes ne rouleront pas ce vendredi, tout comme les métros 2, 5 et 6, prévient la Société des transports intercommunaux de Bruxelles.

Côté bus, les 12, 34, 53, 59, 65, 71, 87 (prolongé jusque Étangs Noirs), 88 et 95 assurent leur trajet.

Les Bruxellois et Bruxelloises ne pourront en outre pas compter sur le service de bus nocturne Noctis ce vendredi.

Les services de Bruxelles-Propreté risquent d’être perturbés et notamment les collectes de sac poubelle.