À l’ombre des filles [CRITIQUE] - La libération en chantant

Des choeurs et du coeur pour Alex Lutz et ses prisonnières mélomanes.

Michaël Degré
À l’ombre des filles [CRITIQUE] - La libération en chantant

Ce que ça raconte