Zemmour, Pécresse, Jadot et Hidalgo: 4 nuances de désillusion

Les partis traditionnels sont les grands battus de ce premier tour. Plus interpellant encore, hormis Macron, aucun parti n’étant pas d’un extrême n’a dépassé le seuil des 5 %. De quoi offrir quelques grosses désillusions...

Romain Veys
 Lors de ce premier tour, tous n’ont pas gagné.Beaucoup ont perdu, certains de façon marquante.
Lors de ce premier tour, tous n’ont pas gagné.Beaucoup ont perdu, certains de façon marquante. ©Photo News

Si Emmanuel Macron et Marine Le Pen accèdent au second tour de la présidentielle, cela signifie de facto que dix autres candidats ont été recalés. Pour certains d’entre eux, la défaite sera particulièrement dure à digérer.