Zelensky devant le parlement belge: «La paix a plus de valeur que le pétrole et le gaz russes» (vidéos)

Le président ukrainien a réitéré ses demandes d’aides devant la Chambre belge, insistant sur le fait que la paix avait plus d’importance que n’importe quelle autre chose.

La Rédaction de L'Avenir

C’est tout d’abord la présidente de la Chambre, Eliane Tillieux, qui va prendre la parole avant l’intervention de Zelensky via vidéo conférence. Une intervention qui sera précédée de l’hymne ukrainien joué par un violoncelliste en direct de la Chambre. L’entrevue se terminera par une conclusion du Premier ministre Alexander De Croo.

Durant plusieurs minutes, c’est donc Eliane Tillieux qui a ouvert cette entrevue et elle a eu des mots forts envers les actes de la Russie. " Vladimir Poutine vient d’ériger un nouveau mur entre l’est et l’ouest, a-t-elle notamment avancé, avant de réitérer le soutien de l’Union européenne à l’Ukraine.Plus de la moitié de la population enfantine de l’Ukraine a été déplacée. C’est l’un des déplacements les plus rapides qu’on ait connu depuis la deuxième guerre mondiale. Mariuopol a rejoint la liste infamante des villes martyres. Mais l’Union européenne va devoir aider, la défense européenne mieux intégrée. l’OTAN est plus indispensable que jamais. La Chambre s’est positionnée au travers d’une résolution qui condamne l’agression militaire de la Russie contre l’Ukraine et son indépendance."

Zelensky fait référence à la bataille d’Ypres

Après qu’un duo ait joué l’hymne ukrainien, durant lequel l’ensemble des personnes présentes s’est mis debout, Volodymyr Zelensk a pris la parole à travers un écran. " C’est vraiment l’enfer sur terre, la catastrophe. Mais on a la détermination pour faire arrêter cette catastrophe, a-t-il entamé, ne mâchant pas ses mots, comme à son habitude.Je veux demander à toute l’Europe: que demandent les défenseurs des endroits où il y a des batailles, comme vous en avez connu en Belgique à Ypres?"

Et ce souhait, c’est évidemment l’intensification des aides envoyées en Ukraine. " Je remercie votre pays, vous avez été un des premiers à nous envoyer de l’aide, y compris militaire, poursuit le président ukrainien.Vous pouvez devenir un exemple pour les autres pays, pour faire reculer les Russes et faire revenir la paix. Cette paix a plus de valeur que les diamants russes, que le pétrole et le gaz russes. Donc, aidez-nous, avec des sanctions, de l’armement et une possibilité de devenir membre de l’Union européenne.On vous le rendra très vite."

«Si les défenseurs de Marioupol tombent, la tyrannie va venir vous prendre»

Et le symbole dont les Ukrainiens ont besoin, c’est évidemment la ville de Maioupol qui subit de lourds dégâts depuis plusieurs jours. " Si les défenseurs de cette ville tombent, la tyrannie va venir vous prendre. En aucun cas, ce n’est une menace, c’est un fait. Mariuopol, c’est la base de la dignité européenne. Car Poutine veut détruire ceux pour qui la liberté est importante."

Longuement applaudi, durant plus d’une minute, le président ukrainien a ensuite laissé la parole à Alexander De Croo. " Nous entendons votre message. Et je comprends votre frustration. Vous plaidez depuis le début de cette guerre pour que l’OTAN impose une zone d’exclusion aérienne. Mais disons-le sans détour: cela signifierait abattre des avions russes et enclencher ainsi une escalade qui pourrait faire basculer toute l’Europe. Il y aurait encore plus de victimes, la guerre s’étendrait et nous éloignerait d’autant plus d’une solution. L’OTAN n’est pas partie prenante à ce conflit. Et elle ne doit pas le devenir" a tempéré notre Premier minsitre.

La Belgique choisit le camp ukrainien

Il n’empêche, Alexander De Croo a tout de même rappelé que la Belgique allait continuer à soutenir le peuple ukrainien. " Nous sommes appelés à choisir un camp. La Belgique l’a fait et elle continuera à le faire. Nous maintiendrons notre soutien à l’Ukraine. Un soutien politique, en infligeant des coûts économiques élevés à la Russie. Un soutien diplomatique, en isolant ce pays. Un soutien militaire et humanitaire, en accueillant les personnes qui fuient les missiles et les bombes russes. Nous sommes à vos côtés et le resterons. Nous maintiendrons ce soutien aussi longtemps qu’il le faudra, aussi longtemps que votre payssera pris pour cible."

L’ensemble de cet événement est à suivre en direct vidéo.