LEUZE-EN-HAINAUT

L’héritage des pompiers leuzois reviendra à la zone de secours

L’héritage des pompiers leuzois reviendra à la zone de secours

EdA

L’ASBL Centre de formation Raymond Michiels a été condamnée par le tribunal à restituer le legs de deux millions d’euros à la zone de secours.

C’est une belle victoire obtenue par la zone de secours de Wallonie picarde et les pompiers de Leuze. Suite à l’action en justice intentée contre l’ASBL Centre de formation Raymond Michiels, ils ont obtenu gain de cause.

Dans un jugement rendu ce jeudi, le tribunal de première instance, section famille, a condamné l’ASBL à restituer l’intégralité de l’héritage à la zone de secours. En juillet 2013, peu avant sa mort, Raymond Michiels, un généreux citoyen leuzois, avait pour rappel décidé de léguer par testament un montant de deux millions d’euros au profit de la formation des pompiers locaux.

Mais ces derniers n’ont jamais vu la couleur de cet argent, qui s’est retrouvé aux mains d’anciens membres du service incendie de Leuze, qui ont créé une ASBL en vue de recueillir ce legs. La colère était d’autant plus vive dans le chef des pompiers leuzois que sur le site du musée Mahymobiles, des travaux de construction d’un bâtiment équipé d’une salle de réunion de 300 places étaient entamés à l’initiative de l’ASBL privée. «Une structure qui ne répond aucunement aux besoins des pompiers, alors que la caserne se déglingue. On est en train de dilapider l’héritage à des fins personnelles», avait déclaré à l’audience Me Lavens, le conseil du poste de secours de Leuze.

«La zone de secours de Wallonie picarde était, au moment du décès de Monsieur Raymond Michiels, la seule entité capable de recevoir ce patrimoine et d’en assurer la charge, et doit donc être considérée comme la bénéficiaire du legs universel », peut-on lire dans le jugement.

Cela ne signifie peut-être pas la fin de cette bataille juridique puisque l’ASBL condamnée à rembourser l’héritage peut, via son avocat, aller en recours de cette décision. Nous reviendrons plus en détail sur ce jugement dans une prochaine édition.