TÉLÉ

Koh-Lanta annulé: un candidat prend la défense de l’agresseur présumé

Koh-Lanta annulé: un candidat prend la défense de l’agresseur présumé

- BUREAU233/ALP/TF1

Un second candidat s’est livré à certaines confidences sur l’annulation de la 19e saison de Koh-Lanta. Pour lui, l’aventurier accusé d’agression sexuelle n’a commis aucun geste déplacé envers Candide Renard.

 

 

L’annulation de la 19e saison de Koh-Lanta pour agression sexuelle à l’encontre de Candide Renard fait couler beaucoup d’encre. Et les langues des candidats continuent à se délier tout doucement. Après le premier témoignage d’un aventurier, un second Robinson Crusoé revient sur les faits survenus lors des premiers jours de tournage dans les colonnes du magazine Télé Star.

Selon cet aventurier, le candidat incriminé par Candide n’a rien à se reprocher: «C’est un papa avant tout. C’est aussi un futur papa. Il ne laissait pas cette impression de vouloir se taper une gonzesse. On a eu la chance de discuter ensemble, de se découvrir. C’est quelqu’un à qui j’aurais pu accorder ma confiance. J’ai du mal à le voir dans ce genre de bad-trip, surtout qu’il avait l’air si heureux de devenir papa. Pour moi, c’est un homme bien.»

Pour ce candidat souhaitant garder l’anonymat, Candide était l’élément perturbateur de ce début d’aventure: «C’est une belle petite nana. Pour moi, Candide était un élément provocateur. Si on veut mettre en avant sa plastique, c’est une autre émission qu’il faut faire.»

Très déçu, l’aventurier accepte tout de même «à contrecœur» la décision de la production d’annuler le tournage. «S’ils estiment que c’est grave, c’est que ça l’est. Je l’accepte, parce que ça ne peut pas entacher l’image de Koh-Lanta. J’ai tellement rêvé d’être là-bas. Je suis déçu, mais je le comprends, je l’accepte sans rechigner, sans pleurer.»

Aujourd’hui, il espère que le candidat accusé par Candide sera blanchi car il croit au plus profond de lui-même en son innocence. «J’espère que la vérité éclatera au grand jour. Certains aventuriers sont touchés au plus profond de leur âme. Ils étaient là pour vivre l’aventure de leur vie, comme moi. Tout le monde est choqué.»