TÉLÉVISION

Un candidat de Koh-Lanta raconte l’annulation de la 19e édition

Un candidat de Koh-Lanta raconte l’annulation de la 19e édition

Un candidat de l’équipe des jaunes raconte. tf1

Un candidat de l’édition annulée de Koh-Lanta revient dans Nice Matin sur ce qu’il s’est passé durant les cinq jours de l’aventure.

Trentenaire hyper sportif, ce candidat parisien tait son nom afin de «préserver ses chances de refaire un jour Koh-Lanta». Dans Nice Matin, il donne une interview dans laquelle il ne cache pas son écœurement suite à l’annulation du tournage de la 19e édition aux Fidji.

Ce candidat explique d’emblée qu’une des trois équipes «n’était pas là que pour le jeu, la compétition, le sport et l’esprit de l’émission. Entre concours de muscles, gamineries et simagrées, je trouvais cela insupportable».

Selon lui, son équipe, la jaune, était équilibrée. La rouge possédait beaucoup de sportifs. «Mais dans la bleue (NDLR: dans laquelle se trouvait Candide Renard, la candidate au cœur de l’affaire de l’agression sexuelle), on aurait plutôt dit un épisode des Anges de la téléréalité», déclare le trentenaire parisien.

«

On aurait dit un épisode des Anges de la téléréalité

»

Au terme du 4e jour de tournage de la nouvelle saison de Koh-Lanta, la fille d’Hervé Renard a déclenché le talkie-walkie de secours pour alerter la production. Elle indique avoir été victime d’une agression sexuelle. Aussitôt, la jeune femme est prise en charge par la psychologue du tournage, racontent nos confrères du Parisien.

Sur l’île, les jaunes sont prévenus le matin du cinquième jour : «La production nous a expliqué qu’on pouvait vaquer à nos occupations, l’épreuve serait le lendemain. Mais le lendemain, quand ils nous ont expliqué que la journée serait libre et qu’ils sont repartis avec les caméras, alors, on s’est inquiété. Nous avons eu peur qu’il y ait un blessé grave et qu’on soit contraint d’attendre quelqu’un qui viendrait de Paris pour le remplacer».

Quelques heures plus tard, les explications sont tombées. «On est venu nous annoncer qu’il y avait eu un problème entre deux candidats. L’un avait atteint à l’intégrité physique de l’autre avec différents degrés de responsabilité. Ils ont dit que cela ne correspondait pas à l’esprit de l’aventure et que le tournage était stoppé», raconte le candidat du camp jaune.

 

 

Aux Fidji, les trois équipes sont tristes et en colère. «Sur le coup, j’étais soulagé qu’il n’y avait pas un mort ou une personne dans le coma. Je me suis dit qu’ils allaient renvoyer les deux protagonistes et qu’on reprendrait le fil du jeu. Mais non. Tout le monde est rentré. Je suis écœuré: je n’étais pas blessé, pas éliminé et pourtant je suis rentré à Paris, le 12 mai! C’est injuste», explique le candidat anonyme.

Celui-ci reconnaît tout de même le comportement correct de Denis Brogniart qui s’est entretenu avec chaque aventurier.

+ LIRE AUSSI | Hervé Renard réagit à l’agression sexuelle présumée de sa fille dans Koh-Lanta: «Justice sera faite!»