LIÈGE

L’inventeur liégeois à la conquête des USA avec son remède anti-ronflement

L’inventeur liégeois à la conquête des USA avec son remède anti-ronflement

Tony Cavaleri ÉdA Hermann (archives)

L’inventeur liégeois Tony Cavaleri est prêt à inonder dans les prochains mois le marché américain de ses «Soft Night», un dispositif anti-ronflement en silicone.

Les premières expéditions seront effectives dès que les opérateurs industriels auront été choisis, a-t-il annoncé mercredi en conférence de presse, précisant que 2,5 millions de pièces seront nécessaires afin de fournir les 40 000 points de vente américains.

Cette décision est attendue pour la mi-mai, assure l’inventeur liégeois qui doit choisir entre les opérateurs américains ou européens. Si la production est réalisée en Europe, des entreprises wallonnes seront intégrées à la chaîne, souligne Tony Cavaleri qui estime que des lots de 25 000 à 50 000 pièces pourront être expédiés tous les 15 jours vers les États-Unis.

Selon les premières prévisions, un total de 2,5 millions de pièces sera envoyé aux USA ou produit sur place afin de fournir quelque 40 000 pharmacies. À ces officines, il faut ajouter quelque 150 000 points de vente en Europe et une éventuelle distribution sur le marché asiatique.

Cette future commercialisation intervient deux ans seulement après la réalisation des premiers prototypes suivis des modifications techniques et enfin des tests cliniques, financés par des investisseurs américains, tests qui ont débouché sur des résultats positifs évalués à 76% et qui ont désormais été validés.

La pièce sera vendue entre 12 et 13 euros et sera disponible sur le marché belge dès le mois de septembre. Les investissements déjà réalisés sont estimés à un peu plus de 100 000 euros.

Ce dispositif permet de réduire les nuisances liées au ronflement mais prévient également les apnées du sommeil tout en favorisant la respiration nasale pendant le sommeil, rappelle son concepteur.