ANDERLECHT

Incidents dans le quartier du Peterbos à Anderlecht: un suspect interpellé pour tentative de meurtre

Incidents dans le quartier du Peterbos à Anderlecht: un suspect interpellé pour tentative de meurtre

En à peine plus d’un an, une dizaine d’informations judiciaires ont été ouvertes pour tentatives de meurtres sur des policiers dans le cadre d’incidents au parc du Peterbos. Capture d’écran

Un suspect a été inculpé de tentative de meurtre dans le cadre des incidents au quartier du Peterbos, à Anderlecht. En à peine un an, une dizaine d’informations judiciaires ont été ouvertes pour tentatives de meurtres sur des policiers au parc du Peterbos.

Des agents de police cibles de jets de projectiles

Un suspect a été interpellé et inculpé de tentative de meurtre dans le cadre des récents incidents dans le quartier du Peterbos à Anderlecht et au cours desquels des agents de police ont été la cible de jets de projectiles, indique ce mardi le parquet de Bruxelles. L’homme a été placé sous mandat d’arrêt mais on ignore s’il est encore incarcéré.

«Depuis fin décembre 2017, une dizaine d’informations judiciaires ont été ouvertes pour tentatives de meurtres sur des policiers dans le cadre d’incidents au parc du Peterbos. Un suspect a déjà été placé sous mandat d’arrêt», indique le parquet de Bruxelles

Des contrôleurs de la STIB agressés

Un des incidents dans le quartier du Peterbos remonte à dimanche soir quand des contrôleurs de la STIB ont été agressés par des jeunes lors d’une opération de contrôle des titres de transport – voir la vidéo en bas de l’article. Une personne a été interpellée pour vol, coups et blessures dans le cadre de cet incident mais a été relaxée après audition.

Aucun suspect n’a encore été appréhendé dans le cadre de l’incident survenu lundi et au cours duquel une équipe de la VRT a essuyé des jets de projectiles (voir ci-dessous en cadrée).

Selon le parquet, des mesures spécifiques sont prévues pour appréhender les incidents dans le quartier. En janvier dernier, le procureur de Bruxelles a pris l’initiative d’attirer l’attention du chef de corps de la police locale de Bruxelles Midi (Anderlecht, Forest, Saint-Gilles) sur le nombre croissant de dossiers de violence envers la police dans le quartier du Peterbos. Des directives concrètes ont été données afin d’assurer une enquête qualitative et l’identification des auteurs.

Des instructions particulières pour le «Parc Peterbos»

En mars, le procureur du roi a expliqué au bourgmestre d’Anderlecht son approche qui était à ce moment déjà en vigueur depuis quelques semaines. Lors de chaque incident dans le quartier du Peterbos, le magistrat de service est ainsi contacté. Les procès-verbaux des faits commis dans le quartier sont ensuite transmis à la section de première ligne du parquet dans les 24 heures et un magistrat centralise tous les dossiers. Enfin, lors des briefings hebdomadaires pour les magistrats de service pendant la journée, la nuit et le week-end, des instructions spécifiques sont données pour l’approche des faits dans le quartier «Parc Peterbos».

Cette méthode de travail est déjà appliquée depuis quelques semaines et sera maintenue aussi longtemps qu’il est nécessaire, précise le parquet. Des concertations régulières avec les services de police qui sont actifs dans ce quartier et avec leur chef de corps sont mises en place afin que les informations soient communiquées efficacement et que la réaction puisse être rapide.

Une équipe de la VRT porte plainte

Une équipe de tournage de la VRT a déposé plainte ce lundi au commissariat de la zone Bruxelles-Midi afin de signaler des dommages sur leur véhicule, pris pour cible d’un jet de pierre dans le quartier de Peterbos, indique ce mardi le parquet de Bruxelles. Aucun suspect n’a donc pour l’heure été interpellé.

Alors que des journalistes de la VRT étaient en train de travailler sur un reportage dans le quartier du Peterbos, un individu a jeté une pierre en direction de leur véhicule. Celle-ci a heurté la voiture en y laissant un impact visible. Il n’y a pas eu de blessé et l’équipe de télévision a immédiatement quitté les lieux

Le suspect portait des vêtements gris, des lunettes de soleil et avait le visage couvert. Par conséquent, l’équipe n’a pas été en mesure de reconnaître l’individu.