BRUXELLES

Bruxelles: la plus grande «Cité des métiers» d’Europe inaugurée

Bruxelles: la plus grande «Cité des métiers» d’Europe inaugurée

La Cité des métiers bruxelloise a été inaugurée ce lundi par les autorités bruxelloises, en présence notamment de la commissaire européenne de l’Emploi et des Affaires sociales, Marianne Thyssen. Cité des métiers

La plus grande «Cité des métiers» d’Europe, qui se trouve à l’avenue de l’Astronomie à Bruxelles, a été inaugurée.

La Région bruxelloise dispose officiellement de la plus grande «Cité des métiers» d’Europe. Cet espace de 1.100 m2 dédié au conseil et à l’orientation, est destiné à aider un public de tous âges à se construire un projet à travers les possibilités d’études, de formations, d’emploi, et d’entrepreneuriat. Il a été inauguré ce lundi par les autorités bruxelloises, en présence notamment de la commissaire européenne de l’Emploi et des Affaires sociales, Marianne Thyssen.

Pour mettre sur pied cette Cité bruxelloise des métiers, à l’image d’une trentaine d’autres qui existent dans le monde, Actiris, Bruxelles Formation et le VDAB Brussel ont décloisonné leurs services, mutualisé leurs ressources et fait collaborer des personnes venant d’organismes complémentaires.

La Cité des métiers est d’ailleurs installée, depuis le 5 mars dernier, au rez-de-chaussée de l’immeuble tour qu’ils partagent le long de l’avenue de l’Astronomie et de la Petite Ceinture.

66 experts

Ses services sont assurés par une équipe de 66 experts provenant pour l’essentiel de Bruxelles Formation (23) et d’Actiris (24), mais aussi du VDAB, de la Promotion sociale, du Service de Formation aux PME, de Tracé, du Pôle académique, de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Centre de Formation en Alternance (CEFA), du centre de validation des compétences et de Workskills Belgium.

La Cité des Métiers s’organise autour de l’orientation de carrière, des études et de la formation, de l’emploi et de ses opportunités et de la manière d’y accéder, de l’entrepreneuriat, et de la mobilité des études, de la formation et de l’emploi, au-delà de Bruxelles.

Elle est financée essentiellement par la Région bruxelloise et la CoCof via Actiris et Bruxelles Formation qui lui ont octroyé, pour sa première année, un budget de 4,7 millions d’euros.

Durant ses premières semaines d’activités, la Cité a reçu chaque jour quelque 250 visiteurs.

Au cours de leurs allocutions de circonstance, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort et le ministre de l’Emploi Didier Gosuin ont souligné que la Cité des métiers concrétisait un des engagements de la stratégie 2025 du gouvernement bruxellois. Celle-ci vise notamment à redynamiser l’économie de la Région, et à décloisonner les compétences régionales et communautaires au service des Bruxellois.

L’Europe soutient le projet à travers des actions spécifiques et notamment via son important appui financier à la garantie emploi jeunes, assuré au minimum jusqu’en 2019.

Des portes ouvertes sont organisées sur place jusqu’à vendredi.