BELGIQUE

Remplacement des F-16: «La décision a été prise il y a un an»

Remplacement des F-16: «La décision a été prise il y a un an»

Selon Wouter Beke, la question de prolonger la durée de vie des F-16 ne se pose pas. BELGA

Prolonger la durée de vie des F-16 actuels de cinq ou six ans n’est, selon le président du CD&V Wouter Beke, pas à l’ordre du jour.

«La décision de remplacer les appareils actuels et d’acheter 34 nouveaux avions a été prise il y a un an au sein du gouvernement. Il revient au ministre de la Défense de poursuivre et de clôturer la procédure en cours», a indiqué M. Beke à De Zevende Dag. Ce n’est que s’il devait apparaître en fin de parcours que les choses ne se sont pas passées selon les conditions prévues, que «tout reviendrait sur la table».

Le dossier a fait l’objet d’un large débat cette semaine à la Chambre, notamment à propos de la façon dont la Défense a géré une note de Lockheed Martin sur une éventuelle prolongation de la durée de vie des F-16 et concernant la signification précise du texte.

Au final, seul le lieutenant-colonel Rudi Decrop, désigné comme le «colonel X» à l’origine de l’affaire, maintient que les F-16 pourraient encore voir leur durée de vie prolongée de six ans, pour un coût inférieur à l’achat de nouveaux chasseurs bombardiers. Un point de vue qui n’est pas partagé par les autres gradés venus témoigner, ni par les experts de Lockheed Martin ou de l’armée américaine.

Wouter Beke est également revenu sur la polémique autour de la candidature d’Aron Berger, un juif hassidique, sur la liste anversoise pour les prochaines élections. Il a reconnu que son parti ne s’en était pas tiré indemne mais a défendu la position du CD&V d’activer le dialogue avec la communauté juive. M. Beke n’a pas apprécié la façon dont certains au sein de son parti ont réagi mardi matin à l’arrivée éventuelle de M. Berger. «Il y a eu des réactions incontrôlées», a-t-il regretté.