BELGIQUE

Remplacement des F-16: deux jours d’auditions au lieu d’un

Remplacement des F-16: deux jours d’auditions au lieu d’un

Le dernier couac à propos de la procédure de remplacement des F-16 va occuper les députés de la commission pendant deux jours. Photo News

Les auditions dans le dossier du remplacement des F-16 se dérouleront pendant deux jours au lieu d’un, a décidé mardi la commission de la Défense de la Chambre à l’issue d’une séance tendue.

Pas moins de 27 auditions étaient prévues mercredi, ce qui augurait d’une journée monstre et semait le doute sur la capacité des parlementaires à poser les questions nécessaires pour éclaircir ce dossier épineux. Parmi les personnes entendues, figuraient de nombreux militaires, dont le «colonel X» selon qui les études de Lockheed Martin sur la possibilité de prolonger les F-16 devaient être transmises au chef de la Défense et au ministre.

Les députés ont eu l’occasion de consulter les deux audits réalisés à la suite de la révélation de l’existence de ces études et leur rétention par la hiérarchie de la Composante Air de l’armée.

Plusieurs d’entre eux ont remis en cause le caractère confidentiel de ces deux audits ainsi que des pièces annexées. L’absence de traduction en français a également été déplorée. Au terme d’un vote un peu curieux, la commission de la Défense en a demandé la traduction. Dans la majorité, le MR, seul parti francophone de la coalition, s’est abstenu alors que le CD&V a soutenu la demande.

La réunion a permis de constater une nouvelle fois la sensibilité de ce dossier qui représente quelques milliards d’euros. L’opposition a accusé le gouvernement de refuser la transparence. Le ministre Steven Vandeput, soutenu par la présidente de la commission, Karolien Grosemans (N-VA), a justifié la confidentialité par la nature des documents et la volonté de leurs auteurs de leur accorder ce statut.

Pour une meilleure gestion de l’information

Le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) veut que la gestion de l’information soit rapidement améliorée au sein de l’armée et a transmis, à cette fin, une note au chef de la Défense Marc Compernol, rapportent mardi VRT et vtm. L’information a été confirmée à Belga.

En mars, un rapport avait mis en lumière que le constructeur d’avions Lockheed Martin estimait que les F-16 belges – ou du moins leur carrosserie – pouvaient voler plus longtemps que prévu. Le ministre Vandeput avait alors affirmé qu’il n’était pas ou courant d’une telle possibilité et avait commandé deux audits. Selon les résultats de ces derniers, aucune faute n’a été commise par les officiers de la Défense mais des erreurs structurelles ont été pointées dans la gestion de l’information.

Afin de répondre aux recommandations des audits, le ministre Vandeput a transmis une note au chef de la Défense, Marc Compernol. «Le ministre lui a effectivement demandé d’entreprendre des actions sur base des recommandations des rapports», a confirmé la porte-parole de Steven Vandeput.

Un plan d’action sur la révision des décisions de délégation – qui détermine qui à quelle compétence pour prendre une décision – doit ainsi être développé et dans le mois, des éclaircissements doivent être apportés sur la manière dont l’information est transmise à ceux qui doivent prendre des décisions.