TÉLÉVISION

Emmanuel Macron cuisiné pendant 3 heures en direct: les meilleures punchlines

Cela fait maintenant un an qu’Emmanuel Macron est à l’Élysée. Ce dimanche soir, il était interrogé sur plusieurs dossiers brûlants, lors d’une interview télé d’une rare intensité. Face à ses interlocuteurs, les phrases choc ont fusé. Morceaux choisis.

Près d’un an après son élection, le président français Emmanuel Macron était invité à s’exprimer sur son bilan politique au cours d’une interview de près de trois heures, diffusée en direct sur BFM TV et sur le site de Mediapart.

Lors de cet entretien, Emmanuel Macron s’est d’abord longuement exprimé sur sa décision d’intervenir en Syrie aux côtés de Londres et de Washington. «Nous avons réussi l’opération sur le plan militaire, a-t-il affirmé. Les capacités de production d’armes chimiques syriennes ont été détruites.» Il a ensuite été interrogé sur les dossiers nationaux du moment, à l’exemple des grèves et de la réforme SNCF, ainsi que sur la fiscalité.

Mais ce qu’on retiendra de cette interview, c’est surtout la virulence des propos, et les punchlines qui ont fusé. «Vous vous êtes tompé sur le nom de votre mouvement. Vous auriez dû l’appeler “en force”.»

Face à des interlocuteurs particulièrement pugnaces – Jean-Jacques Bourdin (BFM TV) et Edwy Plenel (patron de Mediapart) – Emmanuel Macron a une nouvelle fois montré son sens de la répartie. Comme lors d’un échange avec Edwy Plenel: «La différence entre nous, c’est que vous êtes intervieweur, et moi président de la République.»