Fini l’époque où Steve Bajot dominait de la tête et des épaules la catégorie des Masters. Depuis la saison dernière, on constate que ces catégories (Masters 1 et Masters 2) réussissent de belle prestation face aux élites et espoirs.