TOURNAI

Hommage à Giuseppe, l’ouvrier décédé

Ce mardi, à 9 h, les ouvriers du chantier d’élargissement de l’Escaut ont rendu hommage à l’ouvrier décédé il y a une semaine. Sa famille était là aussi.

Ce mardi, une semaine exactement s’est écoulée depuis le décès de Giuseppe Fisicaro, l’ouvrier victime d’un accident de travail mortel sur le chantier du pont à Ponts.

Vers 8 h 50, les engins de chantier se sont arrêté les uns après les autres et tous les ouvriers présents le long de l’Escaut, une trentaine à peu près, ont convergé près de l’endroit où a eu lieu le drame.

Dans ce quartier plutôt bruyant depuis quelques mois, on n’entendait plus que les cloches des églises environnantes, annonçant les coups de 9 h et le début d’une minute de silence poignante.

Christophe Vanmuysen, inspecteur général à la Direction des voies hydrauliques au SPW, a prononcé quelques mots en hommage à Giuseppe Fisicaro. Une gerbe de fleurs a été déposée à l’endroit où il a été heurté à la tête par un poteau d’éclairage. Il travaillait là avec un collègue de la société Lithobéton, sous-traitante d’Engie Fabricom, elle-même œuvrant pour le compte d’ORES, en marge du chantier d’élargissement de l’Escaut.

Le chantier occupe des ouvriers des sociétés Galère, Wanty, Franki, Soiltec, ainsi que des sous-traitants ponctuellement. Les ouvriers ont repris leur poste en silence après un intense moment de recueillement. «C’est la moindre des choses qu’on pouvait faire. Ce drame nous touche tous, parce qu’il aurait pu arriver à n’importe quel autre endroit ou quel autre lieu du chantier», nous dit-on au SPW.

La famille sur les lieux du drame

Armand Boite, échevin des Travaux, était présent à la cérémonie.

De même que les membres de la famille du malheureux père de famille, inhumé vendredi au cimetière de Wasmes (Colfontaine). Pour eux, cet hommage était l’occasion de visualiser l’endroit où leur proche a perdu la vie, et d’essayer, peut-être, d’engager un processus de deuil. «Les condoléances ont été transmises officiellement mais nous ne savions pas que la famille serait présente à cet hommage», nous a-t-on précisé au SPW.

L’épouse du défunt, ses enfants et d’autres membres de la famille ont à leur tour déposé des fleurs sur le lieu du drame.