Chaque mardi, les Exocets plongent à la piscine de Huy. Ce club, fondée en 1986, initie, en effet, ceux qui le souhaitent à la plongée sous-marine.

«Nous avons quatre niveaux de plongeur et trois niveaux d’instructeur », explique Stéphan Compart, le président des Exocets. Affilié à l’ADIP (Association des instructeurs de plongée), le club hutois compte une quinzaine d’adhérents. «Nous avons aussi beaucoup de nouveaux qui viennent pour passer leur examen de plongée. » Un petit club qui souhaite grandir petit à petit. «Nous sommes un petit club familial. Notre but est vraiment de créer une ambiance de club, conviviale et joyeuse. »

Mais les Exocets n’explorent pas uniquement les fonds de la piscine de Huy, ils sortent également, toutes les deux semaines environ, plonger dans des carrières de la région. Tous les deux ans, le club organise aussi un voyage à l’étranger, en France, en Espagne ou encore à Ténérife. «Nous ne voulons pas partir trop loin afin que cela ne coûte pas trop cher. Cela laisse la possibilité à tout le monde de partir. »

La plongée demande, en effet, un peu d’investissement financier. «Mais durant le passage du brevet, nous mettons tout notre matériel à disposition. Et ensuite, nous le louons à un prix dérisoire. Et pour ceux qui souhaitent acheter leur matériel, nous leur conseillons d’abord de le louer, de voir si la plongée leur plaît et ensuite d’investir petit à petit. »

Actuellement, les Exocets envisagent la mise en place d’une nouvelle discipline au sein du club.: l’apnée en piscine. «C’est une discipline qui demande une connaissance de soi et une maîtrise de ses muscles. Alors que la plongée est quelque chose de plus technique. » Le club a également pour projet de développer prochainement l’apnée en extérieur.