Même si la genèse de «son» projet voit ses prémices dans des réunions hebdomadaires de «fans du genre» dès 1981, il faut réellement remonter en mars 1983, et très exactement au 24 mars, pour voir la publication des statuts de l’ASBL Échiquier du Tournaisien au Moniteur belge.

«Il est vrai que les premiers soubresauts de la vie du club remontent aux réunions de membres tels que Germain Leseultre, Guy Verriest, Michel Lekeuche ou encore Philippe Van Meenen», nous confient les actuels responsables du club. «À l’époque, l’Échiquier tournaisien devint membre de la CEFB (Communauté Échiquéenne Francophone de Belgique), rebaptisée FEFB. Et il obtint d’ailleurs le matricule 521.» Au début de son existence, le club fut souvent amené à changer de local. «Il y eut le Relais du Miroir, rue Saint-Jacques, puis le café l’Équipe ou encore la Maison de la Culture. Ensuite ce sera la Maison d’Horticulture puis l’école de la Justice, jusqu’en 2004. Depuis lors, les membres se réunissent désormais à Kain, dans la salle de l’ASBL Sports, Culture et Loisirs.» Au fil des années, de grands noms de la discipline sont venus rendre visite aux membres de l’Échiquier Tournaisien, disputant, dans des lieux parfois atypiques, des «simultanées». Ainsi, pour les 25 ans du club, 25 joueurs du club et des cercles voisins ont été confrontés au grand maître Luc Winants. «Que ce soient lors des tournois internes ou lors de compétitions et/ou interclubs, les membres de l’Échiquier Tournaisien ont toujours à cœur de porter haut et fier nos couleurs. Mais ce qui est également important de noter c’est l’implication et le dévouement de bon nombre de bénévoles dans le club ainsi que le «renouvellement des cadres». N’hésitez pas à venir nous rendre visite, le vendredi soir à Kain… et partager notre passion.»

Infos pratiques: www.echiquiertournaisien.beou 0495 70 92 26