CYCLISME

Chris Froome privé de Tour de France «si aucune décision n’est prise dans l’affaire du salbutamol»

Chris Froome privé de Tour de France «si aucune décision n’est prise dans l’affaire du salbutamol»

Le 7 septembre de l’année dernière, Froome a été contrôlé positif au salbutamol. BELGA

La chance que Chris Froome puisse viser une 5e victoire dans le Tour de France cycliste cet été semble diminuer.

Amaury Sport Organisation (ASO), organisateur de la Grande Boucle, n’autorisera pas le Britannique à participer, si au moment du départ, le 7 juillet en Vendée, il n’y a pas de décision prise au sujet de son contrôle antidopage anormal lors du dernier Tour d’Espagne.

L’information provient de l’agence de presse «Press Association Sport». Elle repose sur «deux sources haut placées dans le milieu du cyclisme».

Le 7 septembre de l’année dernière, Froome a été contrôlé positif au salbutamol, un médicament anti-asthme, lors de la Vuelta. Dans son urine, on a trouvé deux fois la quantité autorisée. Malgré le contrôle positif, son équipe Sky a décidé de ne pas mettre le vainqueur du Tour de France sur la liste des non-actifs.

L’enquête est toujours en cours et Froome continue de courir normalement. Il a disputé cette année la Ruta del Sol et Tirreno-Adriatico. Au Tour des Alpes (16-20 avril), le Britannique continuera de préparer le Giro (4-27 mai). Le Tour figure aussi à son programme, bien sûr, mais ASO risque d’y mettre un veto si la procédure disciplinaire n’est pas encore terminée au moment du départ de La Grande Boucle.

Froome peut contester une éventuelle interdiction de départ au niveau juridique. En 2009, Tom Boonen avait été «persona non grata» pour l’organisation du Tour après avoir été convaincu d’usage de cocaïne. Son équipe Quick-Step, cependant, s’est présentée devant la justice française et a obtenu gain de cause. Boonen a ainsi pu participer. Il n’y a pas remporté la moindre étape et a abandonné souffrant d’une maladie.