BELGIQUE

Prématuré, le remplacement des F-16? Vandeput se défend et charge les gestionnaires de la flotte

Prématuré, le remplacement des F-16? Vandeput se défend et charge les gestionnaires de la flotte

Le ministre de la Défense ne savait rien de ce rapport, ce qu’il n’apprécie guère… BELGA

Le ministre de la Défense, Steven Vandeput, a pointé du doigt l’attitude des gestionnaires de la flotte des F-16 de l’armée belge qui n’ont communiqué ni à lui, ni au chef de la Défense les rapports de Lockheed Martin sur la possibilité de prolonger l’activité des F-16.

Il s’agit d’une «erreur d’appréciation majeure», a-t-il affirmé devant la commission de la Défense de la Chambre. Le ministre ne se prononcera pas davantage sur la responsabilité des gestionnaires. Il attend les résultats des enquêtes interne et externe qui ont été demandées.

Ces rapports du constructeur militaire Lockheed Martin ont été demandés par les gestionnaires de la flotte qui, de la sorte, se tiennent au courant de l’état de celle-ci. La prolongation de 6 ans évoquée est donc à comprendre d’un point de vue théorique. En fonction du nombre d’heures de vol réelles ou équivalentes des appareils, certains pourraient être prolongés, alors que d’autres devront bel et bien être remplacés dès 2023, comme prévu, lorsqu’ils auront atteint 8.000 heures de vol, a expliqué M. Vandeput.

Le ministre a insisté sur la volonté de transparence qui anime le gouvernement depuis le lancement de la procédure de remplacement des chasseurs-bombardiers de l’armée belge.

«Je n’ai jamais caché la moindre information au gouvernement et au parlement», a souligné le ministre.

Le sp.a sort un mail compromettant

Le sp.a a mis la main sur un mail de mai 2017 dans lequel quelqu’un, au sein de la Défense, demande si l’information à propos de l’étude sur les F16 ne devrait pas être partagée avec le Chef de la Défense Marc Compernol et le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA).

«I think this needs to be elevated to the CHOD/MOD as they need the correct information», peut-on y lire («Je pense que ceci doit être transmis au chef de la Défense/ministre de la Défense, vu qu’ils ont besoin de l’information correcte»). Selon le président du sp.a John Crombez, il y a aussi eu, en 2016, un échange téléphonique courroucé entre Frederik Vansina, le chef de la composante Air, et Lockheed Martin, lors duquel le militaire belge demandait d’arrêter les calculs sur la disponibilité des F16.