Une cinquantaine de personnes manifestent à Liège contre les violences faites aux femmes

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées dimanche en début d’après-midi sur la place Saint-Lambert à Liège pour rendre hommage à toutes les femmes victimes de violences conjugales et saluer la mémoire de Oumou Diallo, une Wandruzienne d’origine guinéenne assassinée en janvier dernier par son mari violent.

Ce rassemblement était organisé par Diaryatou Bah, une militante parisienne des droits de femmes, avec l’aide d’amis liégeois.

«Les violences faites aux femmes sont universelles. En Belgique, 39 femmes sont mortes en 2017 sous les coups de leur compagnon. Un homme qui frappe une fois, frappe toujours! Il peut même finir par tuer volontairement sa compagne», a lancé Diaryatou Bah au centre de la petite foule. «La mort ne doit pas être une fatalité, il est temps de dire stop! «.

Les manifestants, dont certains portaient des calicots, ont observé une minute de silence en hommage à toutes les victimes de féminicides et de violences conjugales.