Une pétition de 2000 signatures pour conserver l'ancienne dentisterie

Une pétition de 2000 signatures pour conserver l'ancienne dentisterie

La délégation a demandé au ministre René Collin d'inscrire le bâtiment sur la liste de sauvegarde patrimoniale de la Région wallonne. Belga

L'artiste liégeois Alain De Clerck a remis, au ministre wallon du Patrimoine, René Collin, une pétition rassemblant plus de 2.000 signatures en faveur du classement de l'ancienne dentisterie de Bavière, à Liège, a-t-il indiqué mardi.

M. De Clerck avait observé une grève de la faim fin janvier en vue de la sauvegarde du bâtiment.

L'artiste liégeois, accompagné de plusieurs personnes soutenant sa démarche, a remis cette pétition reprenant plus de 2 000 signatures mardi après-midi, au ministre René Collin. L'ancienne dentisterie de Bavière, désormais en ruine, est frappée d'un arrêté de démolition pour causes de salubrité et de sécurité.

La délégation a demandé au ministre d'inscrire le bâtiment, de style Bauhaus, sur la liste de sauvegarde patrimoniale de la Région wallonne et ce, comme le prévoit l'article 193.4 du Code wallon du Patrimoine. Ce dernier permet, dans son édition d'avril 2017, aux citoyens d'intervenir pour protéger un bien durant douze mois.

"L'objectif de cette demande de moratoire est de permettre au Comité de sauvegarde de la dentisterie de Bavière, ainsi qu'aux Liégeois, de proposer des projets de réaffectation de ce bâtiment symbolique marquant une des entrées principales de notre ville", précise Alain De Clerck, ajoutant que le ministre s'est engagé à faire prochainement analyser la demande par son administration. Selon l'artiste, la Commission royale des monuments, sites et fouilles a introduit dernièrement un dossier, basé sur des avis d'experts, allant dans le sens de la sauvegarde de l'ancienne dentisterie.