Un SDF risque 40 mois de prison pour agression homophobe

Un SDF risque 40 mois de prison pour agression homophobe

Liège

Le parquet a requis ce mardi, devant le tribunal correctionnel de Liège, une peine de 40 mois de prison contre un Liégeois âgé de 37 ans, auteur d'une agression qui aurait été commise avec une circonstance aggravante d'homophobie

La victime avait voulu apporter son aide à un SDF qu'elle hébergeait chez elle, avant d'être été violemment agressée à l'aide d'une barre de fer.

L'homme victime des faits était un homosexuel sérésien qui avait voulu faire une bonne action et apporter son aide à un SDF. Cet homme souhaitait utiliser ses contacts avec le CPAS pour aider le sans-abri à régulariser sa situation et à se réinsérer dans la société. Il l'hébergeait depuis six semaines.

Le 17 septembre 2017, le SDF s'était disputé avec sa compagne et avait reporté sa colère contre l'homme qui l'hébergeait, lui reprochant d'être intervenu dans sa dispute de couple et de lui avoir fait quelques allusions considérées comme des avances.

Le prévenu s'était muni d'une mèche de foreuse longue d'un mètre pour frapper la victime à plusieurs reprises sur le crâne. À l'issue de ces faits, il l'avait enfermée dans son appartement et était parti en volant son véhicule et son téléphone. Des voisins avaient porté secours à la victime dont les jours avaient été déclarés en danger.

Selon la partie civile et le parquet, le prévenu a bien commis une agression à caractère homophobe, avec un déchaînement de violences gratuites liées notamment à l'orientation sexuelle de la victime. Le parquet a sollicité une peine de 40 mois de prison avec sursis éventuel.

La défense, Me Faulisi, a plaidé l'excuse de provocation et a sollicité une peine de travail. Les débats seront rouverts le 20 février pour dépôt de certaines pièces avant la fixation d'une date pour le prononcé du jugement.