Telenet se cherche un nouveau QG dans la capitale

- BELGA

Telenet doit se chercher un nouveau site à Bruxelles pour accueillir son quartier général, a-t-on appris mardi en marge de la présentation des résultats annuels de l’entreprise.

propriétaire du bâtiment qu’occupe actuellement l’opérateur télécom à Woluwe-Saint-Lambert a en effet d’autres projets pour l’immeuble. Le patron de Telenet John Porter souhaiterait pouvoir rester dans la capitale.

L’entreprise avait déménagé son siège principal il y a deux ans de Malines à Bruxelles, après la reprise de l’opérateur mobile Base. «Nous devenons un acteur national et nous ne pouvons pas continuer à prendre des décisions depuis Malines», avait-on alors justifié. Telenet s’était alors installé dans le bâtiment qui accueillait le siège de Base à Woluwe-Saint-Lambert.

Elle devra cependant l’avoir quitté pour 2020. Et l’administrateur délégué John Porter veut rester à Bruxelles. Construire son propre bâtiment ne fait pas partie des options retenues. «Cela ne réussit encore qu’à Vilvorde ou Zaventem», a-t-il confié mardi matin, privilégiant plutôt un lieu dans la capitale et proche des transports en commun.

Les employés des bureaux malinois, depuis lesquels Telenet a grandi, ne doivent toutefois pas s’inquiéter. L’opérateur y dispose en effet d’un accord à long terme et ne quittera pas les lieux, a souligné son patron. Des navettes existent d’ailleurs déjà entre les deux sites.

«Le timing n’était pas bon» pour un dividende chez Telenet, explique son CEO

Le conseil d’administration de Telenet a estimé que le timing n’était pas bon pour un dividende, a expliqué mardi matin son administrateur délégué John Porter à l’occasion de la présentation des résultats annuels de l’opérateur télécom. La nouvelle a été négativement perçue par les marchés, l’action de l’entreprise étant en baisse d’environ 7%.

«Le conseil d’administration n’a pas trouvé le moment opportun mais, au fur et à mesure que l’année avance, on réexaminera cette possibilité», assure John Porter. «Le capital se trouve sur notre bilan et ne va nulle part. Nous regardons quel moment est adapté pour distribuer un dividende aux actionnaires.»

Le patron australien se montre positif quant aux prestations de son entreprise. «Malgré les défis dus à la forte concurrence et les vents contraires au niveau régulatoire, nous avons enregistré une croissance solide et beaucoup innové. Nous préparons Telenet à un avenir fort et durable», martèle-t-il. «Nous courons un marathon, pas un sprint», illustre-t-il encore.

Telenet digère deux acquisitions majeures réalisées ces dernières années: SFR et Base. L’entreprise a ainsi investi des millions d’euros dans le réseau de ce dernier opérateur mobile et va commencer à pouvoir en tirer les fruits. D’ici à la fin mars, tous les clients de Telenet qui utilisaient (ou louaient) jusqu’à présent le réseau d’Orange pour leurs communications mobiles auront notamment migré vers celui de Telenet.

Le réseau de SFR, qui propose des services télécoms fixes à Bruxelles et dans certaines communes du Hainaut, bénéficiera d’une importante mise à jour dans les mois à venir afin d’atteindre les «standards de Telenet» en la matière. John Porter entend ensuite proposer des produits Telenet et d’éventuels nouveaux services dans ces deux zones.