Le bon «prono» de papa Crucifix

Josué Bastin a une nouvelle corde à son arc, depuis ce dimanche. ÉdA – Christophe Béka

«On va gagner 1-3 et Loïc va marquer le deuxième but», prophétisait le papa de Crucifix, dans la petite buvette de Ganshoren, dont le plafond accueille des dizaines d’écharpes de clubs, belges et étrangers.