Les circuits courts ont la cote ces dernières années, c’est ainsi qu’est née en 2011 en France, la première «Ruche qui dit oui ».

L’initiative a rencontré un franc succès car aujourd’hui, ce sont environ 700 ruches qui ont essaimé en France, en Belgique, en Grande-Bretagne, en Espagne et en Allemagne. Le principe est assez simple: des producteurs locaux se réunissent au sein d’une ruche et proposent leurs productions aux clients, les abeilles. Le but est à la fois de soutenir une agriculture paysanne et de proposer des produits de qualité, sans le moindre intermédiaire, du producteur au consommateur. «Nous pouvons chercher des producteurs locaux dans un rayon de 250 km au maximum. Nous essayons d’être le mieux achalandé possible pour avoir une grande variété de produits: des légumes, des fromages, de la viande, des fruits, du pain,… La ruche fonctionne via une plateforme internet où les gens commandent ce qu’ils souhaitent. Ils paient également via internet. Lors de la distribution, producteurs et acheteurs se donnent rendez-vous. La ruche de Nivelles a débuté en avril 2016 et j’en suis la gestionnaire depuis le mois de janvier 2018. Nous comptons environ 1 300 membres, mais tous ne viennent pas toutes les semaines » explique Annie Demarbaix Hautier. La ruche de Nivelles propose un large éventail de producteurs locaux, les fromages et yaourts de la ferme de Scoumont, les bières de la brasserie Belgo Sapiens ou encore les vins du Domaine du Chapitre qui accueille les abeilles au sein de son chai. «Nous sommes en pleine relance de la ruche, de nouveaux producteurs vont s’ajouter dans les semaines à venir. Nous proposons également un service drive-in pour les gens pressés ».

La Ruche qui dit oui Nivelles Rue de la Ferme du Chapitre, Baulers Annie Demarbaix Hautier – 0497 45 06 00laruchequiditoui.beFacebook La Ruche de Nivelles