CULTURE

Des appels à projet pour préserver le petit patrimoine wallon

Des appels à projet pour préserver le petit patrimoine wallon

Illustration ÉdA

Présent vendredi matin au Salon des Mandataires qui se tenait ces jeudi et vendredi au WEX de Marche-en-Famenne, le ministre wallon du Patrimoine, René Collin, a annoncé plusieurs appels à projet relatifs au petit patrimoine populaire.

Le premier des deux appels à projet présentés vendredi au Salon des Mandataires vise à restaurer et valoriser certains éléments du petit patrimoine populaire insolite. «Cet appel à projet s’adresse aussi bien aux communes qu’aux associations», précise le ministre Collin.

Les catégories visées vont des enseignes et devantures de magasins au bornes-frontières, en passant par les girouettes, bancs publics, murs en pierres sèches, réverbères et autres gargouilles.

L’aide maximale par projet retenu s’élève à 15.000 euros, souligne le ministre Collin. Les candidats ont jusqu’au 16 avril pour introduire un dossier.

Le deuxième appel à projet porte sur le recensement du petit patrimoine populaire wallon par les communes. Cet inventaire est appelé à enrichir l’inventaire du Patrimoine Immobilier et Culturel qui compte actuellement 50.000 biens répertoriés à l’échelle de la Wallonie.

«2018 sera une année charnière pour le patrimoine», souligne le ministre Collin. «Depuis le 1er janvier, l’Institut du Patrimoine Wallon et le Département du Patrimoine du Service public de Wallonie sont réunis au sein de la nouvelle Agence wallonne du Patrimoine. Dans quelques mois, un nouveau Code wallon du Patrimoine rassemblera l’ensemble des dispositions en matière de patrimoine, en parfaite cohérence avec le récent Code du Développement territorial. L’objectif est de renforcer la protection du patrimoine tout en simplifiant l’ensemble des procédures juridiques.»