VIROINVAL

Tous unis autour de Petit Chebette

Si les enfants étaient nombreux ce vendredi après-midi pour célébrer la fin de Petit Chebette, les adultes n’étaient pas en reste.

Les Ollégiens n’ont pas failli à la tradition et consacré la dernière journée de classe avant le congé de carnaval à leur Petit Chebette. Dès le début de l’après-midi, tous, déguisés et masqués, arrivent sur la place de l’église. Les plus jeunes sont accompagnés de leurs parents, les plus grands de leurs enseignantes. Des adultes ont également rejoint les plus jeunes, tous vêtus de superbes déguisements. C’est alors que les bourreaux amènent Petit Chebette sur la place, accompagnés des musiciens. Confettis, serpentins arrosent alors tout ce beau monde venu tout spécialement pour faire la fête.

À l’origine du carnaval

Avant de partir, Vincent Angot, au nom du comité des fêtes, demande une minute de silence pour Monmon des Quat’Voyes qui aurait 80 ans ce 9 février. C’est lui en effet qui a remis au goût du jour ce carnaval très apprécié. Un grand tour du village est programmé, une occasion pour les bambins de s’éclater et de faire la fête. Des arrêts sont évidemment prévus ça et là pour se sustenter et se désaltérer malgré ce froid glacial. Toujours pour l’ambiance, de nombreuses pétarades annoncent l’arrivée du cortège devant l’un ou l’autre endroit d’accueil. Ce parcours très animé se termine sur le site des Quat’Voyes au son des musiques carnavalesques. Les bourreaux boutent alors le feu à cette vilaine fripouille. Les enfants sont heureux. En témoigne cette magnifique ronde tout autour de Petit Chebette. Lorsque Celui-ci n’est plus qu’une torche enflammée, au pas de course, tous se dirigent vers le pont du Viroin. Sans aucun remord, les préposés au service le balancent dans les eaux glaciales.

Petit Chebette a donc vécu, le temps d’un bel après-midi glacial, un événement qu’il convient de célébrer autour d’un excellent goûter.