POLITIQUE

Vers la fin des suppléants pour les régionales de 2019 à Bruxelles

Vers la fin des suppléants pour les régionales de 2019 à Bruxelles

(Illustration) BELGA

Sauf surprise de dernière minute, le parlement bruxellois devrait adopter d’ici deux ou trois semaines une ordonnance visant à supprimer les listes de candidats suppléants lors des prochaines élections régionales de 2019.

Il a pris en considération vendredi matin une proposition déposée dans ce sens à l’initiative du chef du groupe DéFI Emmanuel De Bock. Le texte a été cosigné par des députés PS, Ecolo, Groen et MR.

Selon Emmanuel De Bock, il conduit à adopter pour les prochaines élections régionales de 2019 le même système qu’aux élections communales, à savoir une seule liste de candidats effectifs. Comme pour les élections communales, les suppléants seront déterminés parmi les non-élus de la liste des effectifs, en tenant compte de leurs voix personnelles et de la moitié de la case de tête.

Dans les faits, cela permettra aussi de réduire la liste de candidats présentés de 20%, soit une limitation à 72 (au lieu de 88) pour les listes francophones et 17 (au lieu de 33) pour les listes néerlandophones. D’après le chef du groupe DéFI, cela représente, pour les 12 listes représentées actuellement au parlement bruxellois, une diminution de 192 candidats.