INTERNET

Infecté par un ransomware? La police belge publie une nouvelle clé pour libérer votre ordinateur

Infecté par un ransomware? La police belge publie une nouvelle clé pour libérer votre ordinateur

Le premier conseil est de ne pas payer la rançon. Il n’y a aucune garantie que vous obteniez la clé de déchiffrement en retour. nicescene – Fotolia

La police belge vient de réaliser un joli coup contre la cybercriminalité. Elle dévoile la clé de décryptage d’un ransomware. De quoi peut-être libérer votre ordinateur infecté.

Le ransomware, ou rançongiciel, est un logiciel malveillant qui crypte vos fichiers et réclame une rançon pour les libérer. La lutte contre ce type de virus reste compliquée, mais la police belge vient de réaliser un joli coup.

Ce vendredi, elle annonce avoir publié les clés de décryptage du ransomware «Cryakl». Une bonne nouvelle, qui fait suite à la saisie d’un serveur informatique.

«Des informations policières ont permis à la Federal Computer Crime Unit d’identifier des victimes belges du ransomware Cryakl et un serveur utilisé dans cette offensive de cryptowares a été localisé dans un pays voisin», explique la police.

L’analyse criminalistique du matériel saisi a permis de mettre la main sur des clés de cryptage non encore connues. Cette clé rendue publique permettra aux victimes de récupérer leurs données sans devoir payer de rançon.

À ce jour, 52 outils de décryptages ont été découverts, permettant d’éradiquer certains ransomwares, rappelle Europol, qui en profite pour saluer la découverte de la Belgique.

L’an dernier, 4.292 utilisateurs belges ont subi une attaque de ransomware, contre 11.034 en 2016, indique la police fédérale.

Une diminution due notamment à la modification des cibles visées par les pirates. Les cybercriminels ont détourné leur attention de l’internaute moyen pour s’attaquer à des entreprises ou organisations, qui permettent des gains supérieurs.

Comment se libérer du ransomware?

Pour vérifier quel ransomware vous a infecté, l’adresse «nomoreransom.org » peut vous aider. Sur la page du «crypto sheriff», il suffit de rentrer un fichier crypté ou des informations sur la demande de rançon, et le site vous guidera pour identifier la menace.

Dès que vous savez quel type de ransomware vous empoisonne la vie, un petit tour sur la page dédiée du site « nomoreransom » vous guidera dans les étapes utiles afin de libérer vos fichiers.

En amont, comment se protéger?

La prévention reste plus que jamais essentielle à l’heure de se tenir à distance respectable des ransomware.

Elle adopte plusieurs formes:

– La sauvegarde régulière de vos données permettra de récupérer vos fichiers en cas d’infection impossible à éradiquer.

– L’installation et la mise à jour ponctuelle d’un antivirus vous protégera des pages Web faisandées. Il est conseillé également de maintenir à jour son système d’exploitation et ses logiciels.

– Se méfier des courriers électroniques à l’orthographe douteuse, qui réclament des informations confidentielles ou qui agitent une menace/une récompense démesurée vous permettra de détecter les tentatives de phishing.