COUPE DE BELGIQUE

Succès brugeois mais pas de remontada (3-2): le Standard file en finale de la Coupe

Succès brugeois mais pas de remontada (3-2): le Standard file en finale de la Coupe

Bien qu’accroché au Jan Breydelstadion, le Standard s’est offert contre les Brugeois une finale de Coupe de Belgique qu’il disputera face à Genk en mars prochain. BELGA

Vainqueur 4-1 à l’aller, le Standard a validé son ticket pour la finale de la Coupe de Belgique en inscrivant deux buts en terres brugeoises, et ce malgré le succès des Blauw en Zwart (3-2).

Le match

 

Ambiance électrique

 

La demi-finale retour de Coupe de Belgique promettait d’être chaude et elle l’a été. Dans l’atmosphère bouillonnante du Jan Breydelstadion, les Rouches se sont directement retrouvés sous la pression des Brugeois bien décidés à réaliser leur remontada. Une remontada qui s’annonçait rapidement d’autant plus compliquée qu’Orlando Sa jetait un coup de froid sur tout le stade en plantant tôt dans la rencontre le but du 0-1.

 

 

Mais pas le temps de souffler, les Brugeois reprenaient leur marche en avant, butant sur un Gillet autour d’un arrêt quatre étoiles et portés par un public qui, comme à son habitude, jouait à fond son rôle de 12e homme, conspuant chacune des décisions arbitrales en sa défaveur. Dans ce climat de tension palpable, Monsieur Vertenten, le referee du match, avait bien du mal à garder les idées claires, lui qui adressait une carte jaune sous la pression brugeoise au gardien rouche dès l’entame du troisième quart d’heure pour… perte de temps!

Sur les petits bancs de touche, Sa Pinto et Leko se cherchaient des noises tandis qu’Hans Vanaken relançait le match d’une jolie frappe en fin de première période (1-1).

 

 

 

 

 

Émond, encore et toujours

 

Au retour des vestiaires, la rencontre reprenait dans cette même crispation, le jeu se retrouvant interrompu à de multiples reprises suite aux nombreux coups de sifflet de Monsieur Vertenten. Après Mpoku, Gillet, Sa et Laifis en première mi-temps, Agbo se voyait à son tour brandir le carton jaune, tandis que, dans l’autre sens, Vormer s’offrait une semelle pied en avant sur le tibia de Carcela. Mais le Soulier d’or pouvait compter sur la bienveillance de Monsieur Vertenten pour poursuivre la rencontre, non sans un avertissement, très orangé pour le coup…

Et c’est ce même Vormer qui, quelques minutes plus tard, délivrait l’assist pour Diaby et la balle du 2-1, but qui avait le don de raviver s’il le fallait encore l’esprit conquérant des Blauw en Zwart.

 

 

Mais celui-ci allait se montrer de courte durée. Alors que le beau jeu s’éclipsait au profit du hourra football, Renaud Émond (qui d’autre?) y allait de son petit but pour ramener l’égalité, faire taire le public brugeois et assurer la qualification du Standard à 20 minutes de la fin (2-2). Déjà auteur d’un triplé lors du match aller, le rouquin de Sclessin inscrivait une nouvelle fois son nom sur le marquoir.

 

 

Et ce n’est pas cette splendide frappe venue d’ailleurs signée Jordy Clasie qui, en redonnant l’avantage du match aux Brugeois (3-2) y changeait quelque chose.

 

 

En s’imposant 6-4 sur l’ensemble des deux rencontres, le Standard valide ainsi son ticket pour la finale de la Coupe de Belgique, deux ans après son dernier succès, contre Bruges justement. Ce sera face à Genk, vainqueur de Courtrai.

 

La technique du match

Arbitre: M. Vertenten.

Buts: Sa (0-1, 4e), Vanaken (1-1, 41e), Diaby (2-1, 62e), Emond (2-2, 71e), Clasie (3-2, 75e).

Cartes jaunes: Mpoku, Gillet, Sa, Laifis, Agbo, Vormer, Marin, Vanaken.

FCB: Vermeer; Mitrovic, Mechele, Scholz; Cools (59e Tomecak), Vormer, Vanaken, Nakamba (69e Clasie), Limbombe; Diaby, Wesley (75e Vossen).

RSCL: Gillet; Cavanda, Luyindama, Laifis, Fai; Agbo, Marin, Mpoku (78e Cimirot); Cop, Emond, Sa (46e Carcela).

 

Ce qu’il faut retenir du match

Quinze minutes de retard. Annoncé à 20h45, le coup d’envoi de la rencontre a finalement été décalé de 15 minutes, suite au retard pris par une partie des supporters liégeois, manifestement bloqué sur le ring de Bruxelles par un accident.

Mission accomplie pour les Rouches. Bien que battu, le Standard a obtenu ce qu’il était venu chercher: la qualification. Dans une ambiance électrique, les Rouches ne se sont pas laissés démonter et, malgré les nombreux cartons reçus, sont toujours restés calmes et concentrés sur leur sujet. Certes Jean-François Gillet a dû se retourner à trois reprises, Mais Orlando Sa et Renaud Emond se chargeaient dans le même temps de planter les buts de la qualification.

Gabulov-Vermeer, même combat. Peu importe le nom de celui défendant les cages brugeoises, le Club ne parvient plus à garder le zéro. Il ne parvient plus non plus à n’encaisser qu’un but. Pour la sixième fois consécutive depuis début janvier, les Blauw en Zwart ont donc concédé un minimum de deux buts en 90 minutes. Et la (première) titularisation de Vermeer n’y a donc rien changé.

Pas de finale pour Laifis et Agbo. Sous la pression du public brugeois, Monsieur Vertenten a dégainé ses cartouches plus vite que son ombre, distribuant les cartons principalement dans les rangs liégeois. Du coup, Laifis et Agbo ont reçu chacun le carton de trop: ils sont donc privés de finale.