FOOTBALL PROVINCIAL

Fonbonne: «On ne jouera pas»

Fonbonne: «On ne jouera pas»

Jouera-t-on ce week-end? Sans doute pas! Heymans

L’annonce n’est pas encore officielle mais ne devrait pas tarder: le foot provincial sera à l’arrêt ce week-end. Sans surprise.

Henri Fonbonne, en tant que président du CP, à quoi peut-on s’attendre en vue du week-end qui arrive: remise ou pas?

Rien n’est encore officiel. On prendra une décision ce jeudi soir au plus tôt, sinon vendredi ou samedi. Mais je ne suis pas optimiste du tout. J’étais à Rocourt et même dans le centre de Liège, il y avait 10 centimètres de neige là aussi. Tout est enneigé. Si la situation n’évolue pas, je ne vois pas comment on va jouer.

Du coup, si on reporte, ce sera quand car il n’y a plus de place dans le calendrier?

En effet, c’est chargé. On devra reporter et jouer lors du week-end de Pâques. Pas le choix. Je sais que ça ennuie les clubs et ça ne nous arrange pas non plus. Et si après ça, on doit encore remettre, on jouera en semaine. Là non plus, ça n’arrange pas les clubs. Mais une fois encore, pas possible de faire autrement.

Attendre jusqu’à vendredi, voire samedi pourrait-il changer quelque chose à la situation?

Je ne pense pas. Dans certaines zones, peut-être que la situation s’améliorerait. Mais je n’y crois pas trop. Chez moi (NDLR: il habite à Xhoffraix), il y a encore quelque 20 centimètres de neige. Je vois donc mal le match entre Xhoffraix et Warsage se disputer vendredi en ouverture de la P1. Mais une fois encore, je ne suis pas le seul à décider. Je dois attendre l’avis de tout le comité provincial. Je sais que ça devient long pour tout le monde. Pour nous aussi avec ce championnat qui reprend, qui s’arrête, puis qui reprend.

D’aucuns avancent une piste: permettre aux clubs qui ont un synthétique, et il y en a de plus en plus, de jouer sur cette surface de jeu quand leur surface en herbe est impraticable. N’est-ce pas là une bonne idée?

Si, mais c’est impossible. Car pour décider de cela, il faut le faire au plus tard le vendredi midi selon le règlement. Et donc anticiper. Je sais que c’est un peu bête, mais c’est comme ça. Donc, impossible de dire à un club embêté par un terrain enneigé un dimanche: «ok, vous pouvez jouer sur votre synthétique au lieu de votre terrain en herbe». Non, ça ne va pas comme ça même si, des fois, on assiste à des situations étranges comme à Pontisse où, il y a 15 jours, des jeunes ont pu jouer sur un terrain qui, dans la foulée, a dû être jugé impraticable.