BORINAGE

Piscine biologique, séchage de boues...L'innovation au Borinage récompensée?

La piscine biologique à Dour et le séchage des boues de stations d'épuration ont été nommés à la finale d'un concours récompensant les projets innovants et durables. 233 réalisations étaient en lice.

L'innovation au Borinage sera-t-elle récompensée le 21 mars prochain, lors de la cérémonie des Smart Belgium Awards? Deux projets ont en tout cas retenus l'attention du jury de ce prix porté par la banque Belfius, qui vise à récompenser des projets qui contribuent à répondre aux défis de la société. 

Il s'agit de la piscine biologique du Belvédère à Dour et de la technique développée par l'IDEA à Wasmuël (Quaregnon) pour sécher les boues de ses stations d'épuration. Ces deux projets ont été retenus parmi 233 candidats et concourront parmi 50 candidats pour décrocher une récompense dans une des 5 catégories du concours.

Un concours ouvert aux entreprises, hôpitaux, maisons de repos et autres institutions de soins, écoles, universités et centres de recherche, villes et communes, intercommunales et autres pouvoirs locaux qui étaient invités à soumettre leurs meilleurs projets. Et ce dans huit domaines: l'économie circulaire, les services smart city, l'enseignement, l'énergie, l'environnement, la santé et prévention, la mobilité et le développement urbain.

Première piscine bio de Belgique

C'est dans la catégorie Smart City Award de moins de 30.000 habitants que l'on retrouve la Régie Communale Autonome de Dour, maître d'oeuvre et gestionnaire de la piscine du Belvédère, dont le bassin est filtré naturellement grâce à un biofiltre. Pas chlore ou autre substance chimique pour désinfecter l'eau de baignade: la filtration se fait grâce à un processus naturel et organique composé de plusieurs couches de roches volcaniques, de minéraux et de végétaux.

"Le site du Belvédère de Dour est un formidable outil pour sensibiliser la population au sport, à l’écologie et à la protection de l’environnement", estiment les organisateurs.

De boue à granulés

L'IDEA concourt pour sa part dans la catégorie Smart City Award de plus de 30.000 habitants. L'intercommunale de développement économique et social du Coeur du Hainaut a inauguré il y a quelques mois une unité permettant le séchage de 16.000 tonnes de boues issues de l’exploitation de ses stations d’épuration. Un processus réalisé grâce à l'utilisation combinée de deux sources d'énergies renouvelables: le solaire et la géothermie.

Ces granulés secs de boue sont actuellement valorisé dans l'agriculture et pourront dans quelques années être un outil de production de chaleur et d’électricité. "Parmi les bénéfices apportés par le projet, citons notamment le désengorgement des routes de la région (réduction de 75% des transports de boues par camion) et, partant, un impact positif sur la qualité de l’air", note l'organisation.

Les nominés ont été choisis par un jury de professionnels composés de représentants du monde académique, d’instituts de recherche, du secteur des soins et du secteur technologique. Les 50 finalistes défendront leur projet devant un jury final. A côté des 5 récompenses qu'il remettra, un prix du public sera aussi décerné. Les votes pour ce prix  se feront en ligne, durant les semaines précédant la cérémonie, via le site smartbelgium.belfius.be.