TÉLÉVISION

Polémique autour d’une candidate de The Voice France: TPMP en rajoute une couche

D’anciens tweets d’une candidate de «The Voice France» ont été exhumés par des internautes. Les chroniqueurs de «Touche pas à mon poste» ont réagi en critiquant la chanteuse.

Samedi dernier, Mennel Ibtissem a fait l’unanimité auprès des coaches de «The Voice France». Sa reprise de «Hallelujah», avec une partie chantée en arabe, a fait sensation.

Mais rapidement, des internautes se sont attaqués à la jeune chanteuse, allant exhumer des propos qu’elle avait tenus juste après les attentats de Nice et l’attentat à l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray, en 2016.

«C’est devenu une routine, un attentat par semaine. Et toujours pour rester fidèle, le “terroriste” prend avec lui ses papiers d’identité. C’est vrai que quand on prépare un sale coup, on n’oublie surtout pas de prendre ses papiers», peut-on lire sur une capture d’écran.

«Les vrais terroristes, c’est notre gouvernement», lit-on dans un autre message de Mennel, que nous n’avons pas retrouvé aujourd’hui. Il aurait été effacé.

Sur d’autres captures d’écrans, les internautes montrent également ses prétendues affinités avec le polémiste Dieudonné ou l’islamologue Tariq Ramadan, récemment inculpé pour viols.

TPMP condamne

Dans son émission d’hier soir, plusieurs chroniqueurs de «Touche pas à mon poste» s’en sont pris à la chanteuse, sur base des captures d’écran qu’ils avaient vues.

Benjamin Castaldi a fait le lien entre les propos de Mennel et l’apologie du terrorisme. Isabelle Morini-Bosc a, elle, soutenu que «chanter en arabe par les temps qui courent» ne «s’imposait pas forcément».

La jeune femme attaquée a rapidement réagi hier soir suite à l’ampleur que commençait à prendre la polémique. Sur sa page Facebook, Mennel se défend de toutes mauvaises intentions.

«Depuis hier, je lis beaucoup de choses qui sont sorties de leur contexte. On me prête des intentions qui ne sont pas les miennes et qui ne reflètent aucunement ma pensée.

Je suis née à Besançon, j’aime la France, j’aime mon pays. Je condamne bien évidemment avec la plus grande fermeté le terrorisme. C’était la raison de ma colère. Comment imaginer défendre l’indéfendable!

Je prône un message d’amour, de paix et de tolérance, la preuve en est mon choix de chanter Hallelujah de Leonard Cohen. Cette chanson illustre parfaitement le message que je souhaite faire passer en tant qu’artiste.»

Pour l’heure, ni TF1 ni la production de «The Voice» n’ont souhaité s’exprimer sur cette affaire, peut-on lire sur Le Parisien.

MISE À JOUR (11h20)

Sur Twitter, Isabelle Morini-Bosc s'est défendue de tout racisme et propose de s'expliquer plus longuement ce soir dans TPMP. Ses propos auraient été mal compris, selon la chroniqueuse.