Et si Caprasse gagnait les Boucles?

Fred Caprasse avait déjà le sourire samedi, il l’a gardé tout au long du week-end en signant une belle performance. ÉdA Mathieu Golinvaux

Le Tennevillois Frédéric Caprasse a tenu les supporters provinciaux en haleine tout au long du week-end. Alors qu’il n’est pas un habitué des rallyes, le pilote a lutté avec les meilleurs tout au long des spéciales.

Après la sixième place en 2016, la neuvième en 2017, il grimpe cette fois sur le podium. Une jolie prouesse. Un résultat inespéré. «Inespéré c’est vrai, mais nous avons directement commencé sur le bon rythme et intégré le top 3 pour ne plus le lâcher, analyse-t-il. Nous avons démarré très fort. Je ne vais pas dire que nous avons ensuite assuré, mais nous avons poursuivi sur le même rythme, tout en le haussant petit à petit, comme les autres l’ont fait. »

Et le pilote s’est même mis à rêver de mieux. François Duval en difficulté dans la quinzième spéciale, Caprasse aurait bien voulu lui ravir le siège de dauphin. «En gommant les erreurs d’inexpérience, nous aurions pu aller chercher François, confirme le Tennevillois. Il faut rappeler que je ne fais qu’un seul rallye par an. »

Un bon résultat qui pourrait lui donner des idées? «Quand on s’amuse de la sorte, cela donne évidemment envie, mais je ne peux pas tout faire, j’ai déjà une grosse saison en circuit, calme-t-il rapidement. Le rallye, c’est d’abord de l’amusement. Viser la victoire à Bastogne? Cela pourrait être jouable, mais il faudra alors un peu de chance et sans doute un peu plus d’expérience dans ce genre de compétition.»

Après avoir pris son pied en avalant les kilomètres dans des paysages qu’il connaît par cœur, Frédéric Caprasse va retrouver les circuits prochainement. «Et je devrais annoncer prochainement une très bonne chose sur la France », prévient-il pour conclure.