MOBILITÉ

Alerte jaune: des routes glissantes jusqu’à lundi après-midi

Alerte jaune: des routes glissantes jusqu’à lundi après-midi

(illustration) Frédéric Prochasson – Fotolia

L’IRM met les automobilistes en garde: les routes risquent d’être dimanche jusqu’à ce lundi en début d’après-midi.

L’Institut royal météorologique (IRM) prévoit, pour ces prochaines 24 heures, des plaques de glace et de faibles chutes de neige qui pourront rendre les routes glissantes par endroits. Une alerte au verglas, qui restera en vigueur jusque lundi 13 h 00, a dès lors été émise sur l’ensemble du territoire. Au vu de ces conditions, la phase de vigilance reste renforcée sur le réseau routier wallon et la situation continue à faire l’objet d’un suivi régulier.

L’ensemble des provinces du pays sont concernées par ces conditions de sol glissant, «soit à cause de quelques centimètres de neige fraîche, soit suite à des pluies (ou des bruines) localement verglaçantes, ou en raison des plaques de givre ou de glace répandues», explique l’IRM dans un communiqué.

L’Institut royal météorologique s’attend à de faibles chutes de neige cet après-midi au sud du sillon de Sambre-et-Meuse. Ce soir et cette nuit, le risque de faibles averses de neige s’étendra à l’ensemble du pays. Lundi matin, ce risque se limitera graduellement aux régions près de la frontière française.

Ces chutes de neige seront accompagnées, en fin d’après-midi, par des températures au sol qui descendront en dessous de 0, ce qui favorisera la formation de plaques de givre ou de glace.

Au vu de ces conditions de sol glissant généralisées, la Cellule d’Action routière (CAR), composée du Centre régional de Crise de Wallonie (CRC-W), du centre Perex et de la police fédérale de la route, reste activée, indique-t-elle dimanche dans un communiqué.

Les moyens conventionnels en personnel et en matériel du Service public de Wallonie restent mobilisés pour assurer la sécurité des usagers et maintenir de bonnes conditions de circulation sur les voiries régionales. La cellule recommande par ailleurs aux usagers de rester prudents et vigilants s’ils doivent emprunter la route, particulièrement sur le réseau secondaire.

Le trafic routier «peut devenir dangereux», souligne pour sa part l’IRM qui invite les automobilistes à garder leurs distances et à modérer leur vitesse.