Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a infligé un camouflet au Comité international olympique (CIO) avec l’annulation totale de ses sanctions à l’encontre de 28 sportifs russes, créant la confusion à huit jours de l’ouverture des JO 2018 à Pyeongchang.