Le nouveau Conseil consultatif communal des aînés a été officiellement installé en décembre dernier. Ayant pour mission première de débattre des enjeux communaux afin de fournir aux autorités des recommandations, celui-ci est composé d’une quarantaine d’habitants du grand Namur, âgés de 55 ans et plus.

À l’écoute des citoyens, le CCCA contribue au développement de la Ville en mettant en évidence, par exemple, les attentes des aînés et de la population en général, en stimulant la participation dynamique des aînés, en favorisant une politique intergénérationnelle, en promouvant le savoir-faire et le savoir-être des personnes âgées, etc.

Lors de sa première réunion, le CCCA a décidé de modifier son fonctionnement. C’est ainsi que le règlement d’ordre intérieur a été réfléchi afin que des personnes puissent en faire partie à titre individuel. On se souviendra que, dans l’ancien système, les 30 membres, effectifs comme suppléants, représentaient exclusivement des associations de seniors. Désormais, le conseil compte dix membres «privés» de plus (5 effectifs et 5 suppléants). Il s’agit de personnes qui se mobilisent dans des écoles de devoirs, des comités de quartier ou fonctionnent comme bénévoles à titre personnel. «Ouvrir le CCCA aux candidats indépendants, explique Stéphanie Scailquin, présidente du CCCA, permet une plus grande mixité et, je l’espère, une représentativité plus variée des aînés.»

Il a aussi été décidé que le nouveau conseil siégerait pour une période de six ans et non plus de trois ans, comme c’était le cas précédemment.

Concrètement, les membres se réuniront six fois par an et six fois pour des sous-commissions thématiques. Ils participeront également aux activités et événements initiés par le conseil, par la Ville ou par des associations en lien avec les aînés.