Dans «La ballerine aux gros seins», Véronique Sels met en scène avec humour une danseuse dont les deux encombrants «obus» prennent la parole.