FOOTBALL

Le Standard et Anderlecht font le spectacle et se quittent dos à dos

Le Clasico de ce dimanche après-midi entre le Standard et Anderlecht a offert un beau spectacle. Mais pas de vainqueur.

Tendu comme souvent, le Clasico de ce dimanche a été aussi explosif sur la pelouse que dans les tribunes. Voici ce qu’il faut en retenir.

1. Un Standard très offensif et un duel de frères

Désireux de remporter les trois points de la victoire, Ricardo Sa Pinto, l’entraîneur des Rouches, a choisi d’aligner trois attaquants: Duje Cop, Orlando Sa et Renaud Emond.

Arrivé jeudi à Sclessin, Gojko Cimirot a également été aligné d’entrée par le technicien portugais tandis que Collins Fai a remplacé Sébastien Pocognoli, déjà incertain avant le match.

 

 

De son côté, Hein Vanhaezebrouck a choisi de se passer des décevants Lukasz Teodorczyk, Silvère Ganvoula et Olivier Deschacht. À l’inverse, Adrien Trebel, lui, a débuté le match d’entrée, tout comme Albert-Mboyo Sambi Lokonga, le frère d’un certain… Paul José Mpoku.

2. Une première mi-temps de folie pour le Standard…

Lancée à toute allure par des Rouches surmotivés, la première mi-temps a offert un festival de buts. Cinq au total! Avec, côté liégeois, l’ouverture du score signée Orlando Sa (6e) sur un assist de Renaud Emond et surtout un magnifique retourné acrobatique de Christian Luyindama (24e) sur un assist de Duje Cop. De quoi donner raison en partie à Ricardo Sa Pinto sur ses choix tactiques. Et ce, bien qu’Anderlecht se rend coupable par deux fois de grosses erreurs défensives.

3. Mais encore plus pour Sofiane Hanni!

Seulement voilà, si le Standard en a planté deux aux Mauves durant les 45 premières minutes, un seul joueur anderlechtois a fait mieux. Son nom? Sofiane Hanni.

Quasiment seul en pointe, l’Algérien a ainsi réussi un superbe hat-trick (14e, 41e et 44e) - bien aidé sur son troisième but par une sortie approximative de Guillermo Ochoa - en réponse aux deux buts inscrits par les Liégeois.

Le Standard et Anderlecht font le spectacle et se quittent dos à dos
Tous les buts anderlechtois sont venus des pieds de Sofiane Hanni. Belga

Du 100%, tant les occasions bruxelloises ont été rares lors de cette première mi-temps.

4. Un but annulé, à tort ou à raison?

C’est la polémique de la rencontre: l’arbitre Sébastien Delferière a annulé le premier but du Standard en deuxième période. En cause, une position de hors-jeu largement discutée de Duje Cop. Reste à savoir si l’attaquant liégeois a réellement gêné Matz Sels dans son intervention sur la frappe qui venait de le tromper…

Le Standard et Anderlecht font le spectacle et se quittent dos à dos
Sébastien Delferière et son assistant ont décidé d’annuler le premier but du Standard en deuxième période. Belga

5. L’égalisation de Christian Luyindama

Dans une deuxième mi-temps un peu moins emballante que la première, c’est à nouveau le Standard qui a dominé l’ensemble des débats. Avec, pour récompense, une égalisation signée Christian Luyindama à l’heure de jeu (63e).

6. Anderlecht et le Standard font du surplace

Au final, avec un seul point dans leur escarcelle, Rouches et Mauves font du surplace au classement général. Une occasion ratée pour les Bruxellois (45 pts) de passer Charleroi (46 pts), pourtant accroché chez eux hier soir par l’Antwerp, et pour les Liégeois de se rapprocher un peu plus du top 6 qui leur fait tant envie.

+ Tous les résultats de cette 24e journée de championnat et le classement général

 

La demi-finale de la Coupe pour faire mieux

Si les Anderlechtois ont désormais une semaine devant eux pour préparer leur prochain match, ce n’est pas le cas du Standard qui devra vite se remettre dans le bain. En effet, les hommes de Ricardo Sa Pinto accueillent le FC Bruges mercredi prochain pour la demi-finale de la Coupe de Belgique.