TENNIS

Australian Open: exploit d’Elise Mertens qui s’offre sa première demi-finale en grand chelem!

La Belge Élise Mertens, 37e mondiale, s’est qualifiée pour les demi-finales de l’Open d’Australie dès sa première participation en battant l’Ukrainienne Elina Svitolina (4e) en deux sets 6-4, 6-0, mardi à Melbourne.

Mertens, 22 ans, n’avait joué jusque-là que quatre tournois majeurs. Elle avait perdu trois fois au premier tour et une fois au troisième.

La dernière Belge demi-finaliste à Melbourne était Kim Clijsters, en 2012 (qui avait remporté le tournoi l’année précédente, en 2011). C’est dans l’académie de cette dernière que Mertens s’est entraînée ces trois dernières années. Elle est aussi passée un temps par le centre de Patrick Mouratoglou.

Aidée par un tableau relativement favorable jusqu’en quarts de finale (la mieux classée de ses cinq premières rivales était l’Australienne Daria Gavrilova, 23e mondiale), elle a cette fois-ci réussi une grosse performance en battant pour la première fois une joueuse classée dans le top 5.

«Je ne m’y attendais pas, particulièrement pas aujourd’hui parce que j’avais joué contre elle l’année dernière et ça avait été très dur (défaite 6-2, 6-4 en finale à Istanbul, NDLR). Mais en tennis tout est possible quand on croit en soi», a dit cette néerlandophone née à Louvain, dans le Brabant flamand, qui se décrit comme une jeune femme «calme et normale».

Une domination totale

Australian Open: exploit d’Elise Mertens qui s’offre sa première demi-finale en grand chelem!
«C’est une de mes plus grandes victoires.» BELGA
«C’est une de mes plus grandes victoires. Svitolina est une joueuse qui bouge très bien et qui peut faire de grandes choses, offensivement et défensivement. J’étais + dans la zone + aujourd’hui, j’ai très bien joué», a déclaré la gagnante, qui avait aussi battu la Française Alizé Cornet au troisième tour.

Sa domination en quarts de finale a été totale. Efficace au service, elle a pris l’initiative du fond du court, notamment avec son beau revers (13 gagnants, contre 4 coups droits), et n’a pas hésité à monter au filet (15 points marqués sur 20 montées).

Svitolina a été repoussée en fond de court et n’a jamais pu sortir de sa passivité, en partie à cause d’un problème à la hanche, qu’elle traîne depuis sa victoire en finale du tournoi de Brisbane, il y a quinze jours.

«C’était très dur physiquement. J’ai eu quelques problèmes de santé avant d’arriver (à Melbourne) et malheureusement aujourd’hui je ne me sentais pas bien. C’était la hanche. J’ai commencé à avoir mal après la finale à Brisbane. Ensuite, il y a eu des hauts et des bas mais j’ai toujours joué avec un gros bandage sous le short», a-t-elle expliqué.

«Elle a joué du grand tennis. Les échanges étaient longs. Je ne pouvais pas forcer au service. Je lui ai donné l’occasion de bien jouer et elle l’a saisie», a dit l’Ukrainienne, âgée de 23 ans, qui n’a pas encore dépassé les quarts de finale d’un tournoi majeur.

 

 

«Je n’ai pas de mots!»

 

«I’m out of words!», s’exclama-t-elle. «Je n’ai pas de mots. Je suis envahie par tant d’émotions. J’ai donné tout ce que j’avais. Je me suis battue. Je suis devenue un peu nerveuse sur la fin, mais j’ai joué mon jeu et cela s’est bien passé», confia la numéro un belge à même le court après sa victoire. «Svitolina se déplace très bien et elle était bien rentrée dans la partie. Je savais donc ce serait difficile. J’ai donc essayé de jouer de manière très agressive, de la faire beaucoup bouger et de venir un peu plus souvent au filet».

Vu qu’elle suit les traces de Kim Clijsters, en demi-finale il y a 6 ans, il lui fut demandé si elle n’avait pas un message à faire passer à son mentor, chez qui elle s’entraîne.

«En flamand?», répondit-elle. Non, en anglais, afin que toute la Rod Laver Arena en profite. «‘Bonjour Kim. Merci de me suivre. Je sais que tu m’as envoyé un message avant mon match et hier également. Simplement, ne sois pas trop stressée’. Je vous assure, elle était fort stressée lors de mon précédent match. Elle me l’avait raconté. ‘Merci Kim d’avoir regardé. Cela signifie beaucoup pour moi. J’essaie de marcher sur tes traces cette semaine’«, conclut-elle sous les applaudissements du public.