JUPILER PRO LEAGUE

Pocognoli délivre le Standard dans les arrêts de jeu

En quête de victoire depuis fin octobre à Sclessin, le Standard a retrouvé le goût de la victoire. Un but de Sébastien Pocognoli dans les arrêts de jeu a délivré les siens face à Eupen.

Après quatre partages de rang à domicile en championnat, le Standard s’impose enfin (3-2) contre la lanterne rouge eupenoise. Les Rouches se rapprochent de la sixième place.

Une première mi-temps plaisante

En première période, le match est plaisant. Après seulement 12 minutes, Mbaye Leye, seul au marquage sur corner, ouvre le score de la tête (0-1).

Le Standard réagit immédiatement et égalise après une jolie action construite. Orlando Sa ponctue le mouvement (1-1, 15e).

À la 40e minute, Mamadou Koné, le nouveau venu d’Eupen, marque d’un magnifique tir brossé à l’entrée du rectangle. Les Pandas repassent devant (1-2).

Avant de rejoindre les vestiaires, les Rouches égalisent à nouveau par l’entremise d’Orlando Sa (2-2).

Le Standard émerge dans les arrêts de jeu

En deuxième période, Leye est exclu après avoir reçu une deuxième carte jaune stupide. À dix pendant près de 30 minutes, Eupen pense tenir le point du partage. Mais à la 92e minute, Sébastien Pocognoli surgit sur phase arrêtée pour offrir la victoire aux Liégeois (3-2).

 

 

Après les incidents à Courtrai, le Standard dit «#NoToRacism»

Très belle image de ce week-end football: la minute fair-play organisée par le Standard juste avant l’entame du match. Les supporters présents ont été invités par le speaker du stade à lever le poing vers le ciel, à l’instar des joueurs.

 

 

Dans le bas du dos des maillots des 22 acteurs présents sur la pelouse, on pouvait lire: «Fair-Play 4 All» et «No to Racism»

 

 

Cette belle initiative organisée par le club liégeois fait suite aux incidents à Courtrai.